Thalys se prépare à la concurrence de la Deutsche Bahn

10/09/13 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Trends-Tendances

La SNCB et la SNCF vont créer une société pour gérer leurs liaisons Bruxelles-Paris. Thalys deviendra un transporteur à part entière. Objectif : améliorer la gestion du service Thalys, dans la perspective d'une concurrence qui pourrait venir de la Deutsche Bahn. Le nouvel opérateur belgo-français pourrait lancer des trains low cost.

Thalys se prépare à la concurrence de la Deutsche Bahn

© Image Globe

Le Thalys va connaître des changements. Le train est opéré par plusieurs réseaux (SNCB, SNCF, DB, NS), mais l'harmonie entre les partenaires et associés est très variable. Les chemins de fer allemands, le DB (Deutsche Bahn), n'est plus très intéressée par la coopération avec les réseaux voisins et prépare une approche concurrente avec des trains à ses couleurs (blanche et rouge). Elle l'a annoncé sur Londres (Francfort-Bruxelles-Londres), en concurrence avec Eurostar, et pourrait bien concurrencer le Thalys sur la ligne Bruxelles-Paris.

Bientôt des trains low cost ?
Cela entraîne une réorganisation de Thalys. L'association va se renforcer entre la SNCB et la SNCF, qui crée une société qui deviendra l'opérateur des trains des deux réseaux (22 rames) d'ici 2015, et continuera à utiliser les rames détenues par les réseaux néerlandais et allemands (4 rames). Elle va intégrer le personnel qui est, jusqu'ici, attaché aux réseaux (conducteurs des rames, accompagnateurs,...). Elle sera filiale de la SNCF à 60%, la SNCB détenant les 40% restants.

Pour les passagers, rien ne changera : ils verront toujours les mêmes rames bordeaux. Mais la société nouvelle pourra lancer plus rapidement de nouvelles initiatives. Parmi les idées dans les cartons figurent notamment des trains low cost. "Nous avons plusieurs types de clientèles : les voyageurs business apprécient le service complet au tarif actuel : repas, wifi, ... Puis une partie de la clientèle loisir préfère avoir le meilleur prix et un service simple, donc nous devons réfléchir à satisfaire tout le monde" dit Frank Gervais, CEO de Thalys International, la société qui coordonne actuellement le service Thalys, sans en être l'opérateur.

La Deutsche Bahn : un lent divorce
Dans ce nouveau Thalys, il y aura deux types de partenaires : la SNCB et la SNCF, qui sont les actionnaires du transporteur homonyme, lequel couvrira uniquement les liaisons entre les marchés belge et français. Et la DB (Deutsche Bahn) et NS (Nederlandse Spoorwegen), qui représentent les marchés allemands et néerlandais. La DB réduit progressivement ses relations de coopération pour Thalys. Elle a arrêté en juin dernier la commercialisation des tickets de train en Allemagne, où Thalys International a ouvert ses propres canaux, dont une boutique à Cologne. Elle reste encore formellement associée et possède deux rames qui sont gérées dans le pool des trains Thalys. Mais ses dirigeants ont répété leur ambition de développer une offre en concurrence avec des réseaux voisins. Elle a obtenu au printemps l'autorisation d'exploiter un service dans le tunnel sous la Manche, ce qui lui permettra de lancer une ligne Francfort- Bruxelles-Londres et une ligne Amsterdam-Bruxelles-Londres, sans doute d'ici deux ans. Elle pourrait fort bien venir sur la ligne Bruxelles-Paris, l'un des axes internationaux les plus importants en Europe. Les seuls freins à son arrivée sont les retards pris par son fournisseur, Siemens, à livrer de nouvelles rames.

Thalys suivra le même cheminement qu'Eurostar. Cette dernière était naguère une société de service qui gérait les trains transmanches pour le compte des réseaux publics français et belges. Elle est devenue un transporteur à part entière.

Le Fyra pousse le trafic de Thalys
Thalys espère transporter 6,7 millions de passagers en 2013, soit un peu plus qu'en 2012. Son activité représente un chiffre d'affaires de 470 millions d'euros. La ligne Bruxelles-Paris connaît un léger tassement, mais l'échec du train Fyra a entraîné une forte hausse du trafic entre la Belgique et les Pays-Bas (+44% sur Bruxelles-Paris entre janvier et août). Deux Thalys quotidiens seront ajoutés entre ces villes à partir du 7 octobre, un troisième s'ajoutera dès le 15 décembre.

Robert van Apeldoorn

En savoir plus sur:

Nos partenaires