Sony victime d'un piratage massif

03/12/14 à 14:27 - Mise à jour à 14:43

Source: Bbc

Films, données personnelles des employés : les pirates ont frappé Sony de plein fouet.

Sony victime d'un piratage massif

© iStockPhoto

Sony Pictures a été la cible de pirates informatiques la semaine dernière. Mais ce n'est que ce week-end que la société a pris conscience de l'ampleur des dégâts : les hackeurs ont mis en ligne cinq films produits par l'entreprise : Fury, Annie, Mr Turner, Still Alice et To Write Love on her Arms. Certains ne sont pas encore sortis au cinéma en Belgique et aucun n'est disponible en DVD.

En plus de ces films, les pirates, qui se présentent comme le groupe "GOP" (Guardians of Peace) ont ciblé des données confidentielles de Sony Pictures. À commencer par le salaire de certains de ses cadres, les numéros de sécurité sociale de près de 6 000 employés ou encore les documents d'identité de certains acteurs (on parle notamment d'Angelina Jolie et de Cameron Diaz).

Le FBI est déjà en train d'enquêter. L'agence a d'ores et déjà conseillé aux grandes entreprises de sécuriser leurs serveurs au maximum.

La Corée du Nord suspectée

Si rien n'a été officialisé, de nombreuses sources, relayées par la BBC, indiquent que les autorités suspectent fortement la Corée du Nord. Sony Pictures s'apprêtait à sortir The Interview, un film dans lequel deux journalistes ont pour mission de tuer Kim Jong-Un.

La Corée du Nord avait manifesté son mécontentement à de nombreuses reprises vis-à-vis de ce film, notamment à l'ONU. Ja Song-Nam, représentant du pays aux Nations Unies, avait annoncé une "réponse sans merci" si le film n'était pas annulé.

Le gouvernement nord-coréen s'est refusé à tout commentaire sur cette affaire.

En savoir plus sur:

Nos partenaires