Six compagnies cargo pourraient quitter Brussels Airport

22/02/17 à 12:17 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

(Belga) Les compagnies aériennes spécialisées dans le transport de fret risquent des amendes "toute la journée" et pas seulement entre 6 et 7h du matin, a indiqué mercredi Geert Keirens, directeur de Air Cargo Belgium. Six d'entre elles envisagent un départ de Brussels Airport si la tolérance zéro est réellement appliquée par la Région bruxelloise concernant les normes de bruit dans le ciel de la capitale.

Les compagnies cargo risquent davantage d'être épinglées pour les nuisances sonores car leurs vols sont plus bruyants, explique le directeur du lobby des entreprises de fret aérien à Brussels Airport. Six compagnies volent actuellement avec des appareils Boeing 747, appelés Jumbo, qui ne peuvent satisfaire aux normes de bruit. Il s'agit de Kalitta Air, Singapore Airlines, Global Airlift et Asiana. Les compagies Saudia Cargo et Yangtze River Express (Chine) avaient annoncé la semaine dernière vouloir quitter Brussels Airport. "Le risque d'amende est si haut que c'est quasiment impossible pour elles de rester. Elles ont à nouveau deux mois de répit, mais si les amendes sont réclamées, c'est impossible", note M. Keirens. "La situation actuelle est une catastrophe pour les employés et les employeurs du secteur; Nous faisons tous les efforts possibles pour que les politiques trouvent une solution, c'est le seul moyen de garder les activités à l'aéroport." Selon Air Cargo Belgium, 3.500 emplois directs et indirects sont menacés. La Région bruxelloise a annoncé mardi soir appliquer la tolérance zéro par rapport aux normes de bruit plus strictes dans la capitale à partir de mercredi. Des procès-verbaux d'infractions seront dressés, mais la perception des amendes est suspendue pendant deux mois. (Belga)

Nos partenaires