Phase d'incertitude chez Home Market à Lessines

03/06/14 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Trends-Tendances

Le groupe franco-belge Orchestra-Prémaman entend reprendre les enseignes et le personnel de Home Market. S'il n'y a pas un nombre suffisant de travailleurs souhaitant intégrer les activités du repreneur, on pourrait en revenir à une phase de licenciement collectif, a-t-on appris mardi.

Phase d'incertitude chez Home Market à Lessines

Dans le cadre de la reprise des activités de Home Market en Belgique, une nouvelle réunion s'est tenue mardi à Ollignies (Lessines) au siège de l'entreprise. Cette réunion, qui a duré 4h, a notamment mis en présence Jean-Luc Lamotte, administrateur de Home Market, Agathe Boidin, directrice Orchestra France-Belgique, et les permanents syndicaux. Cette négociation a porté sur la garantie des emplois ainsi que le maintien des acquis sociaux et salariaux. "Il y a les travailleurs qui veulent intégrer Orchestra-Prémaman... et puis les autres. Un recensement n'a pas encore été effectué au sein du personnel.

Si un nombre suffisant de travailleurs ne voulait pas intégrer la nouvelle structure, on en reviendrait à une phase de licenciement collectif et à la relance de la procédure Renault. Dans ce cas précis, le travailleur qui n'aurait pas accepté la proposition serait démissionnaire et sera donc sanctionné au niveau du chômage. La direction n'a pas la volonté de retourner dans une négociation sociale", explique Serge Larock, permanent au Setca. Un projet de convention d'harmonisation sera soumis aux syndicats alors que direction et syndicats en reparleront lors d'une réunion programmée le 16 juin.

Avant cela, les travailleurs affiliés au Setca sont invités ce mercredi à 19h30 à une assemblée générale au Setca de Montigniy-le-Tilleul. Cette assemblée permettra de déterminer quels sont les travailleurs qui entendent rejoindre le groupe Orchestra et ceux qui refusent.

Nos partenaires