Les patrons wallons, derniers amis du PS ?

18/07/17 à 09:30 - Mise à jour à 17/07/17 à 15:33
Du Trends-Tendances du 13/07/17

La base ouvrière file vers le PTB, le partenaire humaniste voudrait convoler avec le MR, les militants défient leurs propres dirigeants. Le PS est abandonné de tous à la veille des grandes vacances. Tous ? Non, les derniers supporters du PS seraient... les patrons wallons. Ils défendent la politique économique menée ces dernières années et le tissu "semi-public" qu'elle a mis en place.

Ce n'est pas forcément une bonne nouvelle pour le PS, engagé dans une course " à gauche toutes " avec le PTB. Mais ce n'en est pas une non plus pour le MR, impatient de montrer sa différence en cas de retour au pouvoir régional après 14 ans d'absence. Le message des patrons wallons est limpide : s'il vous plaît, ne touchez pas à la politique économique en place. Ils applaudissent sans retenue le plan Marshall, les pôles de compétitivité ou le travail des outils économiques comme les invests ou la SRIW. Une plume au chapeau des gouvernements régionaux successifs, tous dirigés par le parti socialiste, et en particulier à Jean-Claude Marcourt, le pilote de l'économie wallonne depuis 2004. Une continuité rare en politique. " Si demain un ministre libéral lui succède, je ne vois pas très bien ce qu'il pourrait infléchir ", affirme Pierre Rion, entrepreneur, business angel et récemment promu Wallon de l'année. " En termes de mesures à prendre au plan régional pour stimuler l'économie, il n'y a plus beaucoup de leviers à actionner ", renchérit Vincent Reuter, l'administrateur-délégué de l'Union wallonne des entreprises. Les patrons wallons seraient-ils donc les derniers partisans du PS ?
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires