Les femmes réagissent mieux que les hommes à la pression concurrentielle

20/02/18 à 09:50 - Mise à jour à 09:53
Du Trends-Tendances du 15/02/18

Un chercheur de l'Université de Saint-Gall, en Suisse, s'est intéressé de manière comparée aux performances des tennismen et tenniswomen lorsqu'ils doivent jouer un point important lors de grands matches. Conclusion : les femmes réagissent mieux que les hommes à la pression concurrentielle.

En analysant plus de 8.200 jeux dans des matches du Grand Chelem, Alex Krumer et ses collègues ont constaté que les performances des tennismen accusaient une baisse plus prononcée que celles des tenniswomen lorsque l'enjeu du match était élevé, par comparaison à un match de moindre importance.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires