Les entreprises belges ont eu moins de poids sur la reprise des marchés boursiers

11/07/13 à 08:49 - Mise à jour à 08:49

Source: Trends-Tendances

Au premier semestre, les entreprises belges ont eu moins d'influence qu'ailleurs sur la reprise des marchés boursiers. Seules les sociétés biotechnologiques et d'immobilier ont récolté de l'argent via des émissions d'actions, ce qui diffère de la tendance internationale.

Les entreprises belges ont eu moins de poids sur la reprise des marchés boursiers

A 9 heures, Martine Durez, présidente du Conseil d'administration de bpost, a fait retentir la traditionnelle cloche d'ouverture des marchés. © Belga

L'entrée en bourse de bpost a remis les introductions boursières à l'agenda en Belgique. Mais en comparaison avec l'étranger, les entreprises belges ont peu profité de la résurrection de la bourse, rapportent jeudi les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad. "L'introduction en bourse de bpost était importante, mais son importance ne doit pas être surestimée", déclarent Michael Van Eeno et Pierre Walkiers, tous deux responsables des banquiers d'affaires chez ING en Belgique. "Peut-être que nous assisterons encore à beaucoup d'événements au 2e semestre, mais les marchés de capitaux en Belgique continuent à tourner en veilleuse. En Europe et en Asie, il y a beaucoup d'activité; le Benelux reste en recul."

"En Belgique, on ne voit que les secteurs de l'immobilier et des biotechnologies engranger de l'argent. Le premier parce que les fonds immobiliers ont besoin d'argent pour croître (ils sont obligés de verser l'essentiel de leurs profits), les biotechnologies car de l'argent est nécessaire pour survivre et financer la recherche", explique M. Van Eeno.

Ces deux secteurs ont pris ensemble 622 millions d'euros sur le marché. En ajoutant les 812 millions d'euros de bpost, les émissions d'actions ont rapporté 1,4 milliard d'euros. D'autres entreprises ressentent moins la nécessité de lever des fonds. Et ceux qui ont vraiment besoin d'argent, s'orientent vers les obligations. Les introductions en bourse sont restées rares: seules bpost et Cradio3 Biosciences ont franchi le pas.

En savoir plus sur:

Nos partenaires