Le Tax shelter pour les entreprises innovantes? Possible, selon Reynders

10/06/13 à 20:30 - Mise à jour à 20:30

Source: Trends-Tendances

Didier Reynders et Rudy Aernoudt se sont positionnés en faveur de la possibilité d'appliquer le système de Tax shelter aux entreprises innovantes belges, ont-ils fait savoir ce lundi lors d'une table ronde organisée sur le sujet par le Club Entrepreneurs de la Solvay Schools Alumni.

Le Tax shelter pour les entreprises innovantes? Possible, selon Reynders

© Image Globe

Créé en 2002 par l'ex-ministre des Finances et actuel ministre des Affaires étrangères, le Tax shelter est un incitant fiscal qui permet à une société d'investir dans un projet audiovisuel et bénéficier d'une déduction fiscale de 150% de son investissement.

Ce système fonctionne bien en Belgique mais est-il transposable à d'autres secteurs? C'est la question que posait le Club Entrepreneurs. "Possible et souhaitable", ont répondu les deux acteurs politiques, mais le cadre doit être défini et certaines conditions sont indispensables.

Il faut d'abord qu'une décision politique soit prise en ce sens, et ensuite, il faut que la mesure soit autorisée par l'Union européenne, s'agissant d'une aide d'Etat, insiste Didier Reynders.

Pour le professeur d'économie, Rudy Aernoudt, les critères du succès sont une relation directe avec l'investisseur sans structure intermédiaire, un taux d'imposition élevé et un système de "pay back" afin que l'investisseur puisse, lui aussi, être gagnant.

En outre, un changement de mentalité serait également le bienvenu. "Un investissement en capital à risque n'est pas très favorisé en Belgique. En plus, c'est très différent d'investir dans une entreprise plutôt que dans un projet (audiovisuel en l'occurrence)", a noté le ministre.

Nos partenaires