Le SNI favorable à un calcul en heures du travail étudiant

28/06/16 à 16:01 - Mise à jour à 16:00

Source: Belga

Le syndicat neutre pour indépendants (SNI) est favorable à un calcul du travail des étudiants en heures plutôt qu'en jours, annonce-t-il mardi dans un communiqué. Actuellement, les étudiants peuvent travailler 50 jours maximum, tout au long de l'année. Pour le SNI, un changement dans la législation permettra de faire baisser "drastiquement" le travail au noir des étudiants.

Le SNI favorable à un calcul en heures du travail étudiant

© iStock

Quelque 18% des étudiants travaillent sans contrat, selon une étude annuelle menée auprès de 1.000 étudiants par le prestataire de service RH Randstad. "Si le gouvernement fédéral pouvait rapidement réformer le travail des étudiants, ce chiffre serait bien moins élevé", estime la présidente du syndicat, Christine Mattheeuws.

"Le travail au noir des étudiants devrait sérieusement baisser quand leur travail sera enfin comptabilisé en heures plutôt qu'en jours", indique le SNI dans son communiqué. Selon l'étude de Randstad, trois étudiants sur quatre affirment être favorables au calcul de leur travail en heures.

Par ailleurs, le syndicat déplore que le changement ne soit pas encore devenu une réalité, alors qu'il est indiqué dans l'accord de gouvernement. "Ce vendredi, le conseil des ministres se penchera sur cette proposition mais c'était déjà le cas les semaines précédentes et aucun consensus n'avait été trouvé", ajoute-t-il.

Deux scénarios sont sur table, l'un autoriserait 380 heures à taux ONSS réduit, l'autre 550 heures. Le SNI plaide pour second étant donné que les journées de travail de 11 heures sont une pratique courante dans l'horeca.

Nos partenaires