Le secteur bio voit la vie en vert

04/06/13 à 14:27 - Mise à jour à 14:27

Source: Trends-Tendances

Les Belges font de plus en plus attention à leur santé, et cette attention passe notamment par le rayon des denrées alimentaires "bio". Résultat, le bio a le vent en poupe et se porte on ne peut mieux !

Le secteur bio voit la vie en vert

Cette année encore, les chiffres le confirment, le secteur du bio voit la vie en vert et affiche une tendance à la croissance. Il faut dire que depuis 2005, ce secteur ne cesse de se développer.

En 2012, 89% de la population belge a acheté au moins une fois bio, et si cela ne représente qu'une petite hausse de 1% par rapport à l'année précédente, les ménages belges ont quand même dépensé au total 417 millions d'euros pour des produits bio, alimentaires et non-alimentaires, dans le courant de l'année 2012. Ces 417 millions d'euros représentent une augmentation de 7% par rapport à 2011. En tête du palmarès des produits bio qui ont la cote viennent bien évidemment les légumes, les fruits et les produits laitiers.

Selon les données avancées par le communiqué de presse de BioForum Wallonie, environ 18% des Belges sont des acheteurs fréquents de produits bio ; ce qui représente un achat bio tous les 10 jours plus ou moins. Ce groupe de 18% correspond à 78% de la totalité des dépenses bio et est donc en légère croissance par rapport à l'année précédente. En 2012, cette croissance a été plus importante en Flandre (+12%) qu'à Bruxelles (+7,5%) et qu'en Wallonie (+2%).

Et si la consommation augmente, il faut que la production suive. En Europe la superficie agricole dédiée au bio croît de manière régulière, plus 6% entre 2011 et 2012, et représente 5,62% de la superficie agricole totale européenne. La croissance en Belgique est même encore plus significative. Notre pays affichait une hausse de 9,2%. Chaque région a sa spécificité : la Wallonie possède surtout les grandes cultures et prairies, tandis que l'arboriculture fruitière domine en Flandre.

Quant au nombre de producteurs belges, il augmente également. Fin de l'année passée, ils étaient 1.389 producteurs, soit 10% de plus par rapport à 2011. Selon le communiqué, ils sont plus nombreux en Wallonie (1.090 ou 78%) qu'en Flandre (299 ou 22%). Les exploitations bio représentent 8,1% des exploitations wallonnes totales tandis qu'elles représentent seulement 1,2% des exploitations flandriennes. Dans sa globalité, le bio représente 3,6% des exploitations totales en Belgique.

Cette croissance des produits bio se vérifie malgré l'argument budgétaire : l'écart de prix entre le bio et le non-bio est toujours actuellement d'environ 30%, et cet écart tend à rester stable d'année en année entre le produit estampillé bio et son homologue non labellisé. Néanmoins, pour certains produits cette différence peut être nettement moins élevée, voire même s'amoindrir au fil des ans.

La semaine du bio vient de commencer ! Une occasion de découvrir un peu mieux ce qui se cache derrière ce label.

En savoir plus sur:

Nos partenaires