La perte nette se creuse au second trimestre pour Alcatel-Lucent

30/07/13 à 10:07 - Mise à jour à 10:07

Source: Trends-Tendances

L'équipementier en télécommunications Alcatel-Lucent a creusé ses pertes au deuxième trimestre par rapport à celui de 2012, en raison de charges de restructuration et d'une perte de valeur sur actifs.

La perte nette se creuse au second trimestre pour Alcatel-Lucent

© Belga

La perte nette ressort à 885 millions d'euros, contre 396 millions il y a un an, impactée notamment par des charges de restructuration de 194 millions d'euros et par une perte de valeur sur actifs de 552 millions. Le résultat d'exploitation revient dans le positif à 24 millions d'euros contre une perte d'exploitation de 85 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires des six premiers mois s'élève lui à 3,6 milliards d'euros, en hausse de 1,9% par rapport à l'année précédente.

Les économies de coûts fixes "se sont accélérées au cours du deuxième trimestre" à 120 millions d'euros, confortant le groupe dans sa capacité d'atteindre son objectif d'économies sur l'ensemble de l'année 2013, indique le groupe.

Dans le cadre du plan de restructuration "Shift", dévoilé en juin, "des actions ont été initiées avec succès pour rééchelonner la dette", souligne Alcatel-Lucent. "Les mesures déjà prises signifient que le groupe a moins de 450 millions d'euros de dette à rembourser avant 2016". "Nous sommes au début de notre parcours vers 2015, et le flux de trésorerie reste un challenge. Désormais, notre objectif va être très clairement de maintenir une approche stricte et disciplinée pour la mise en oeuvre du plan Shift au travers de l'ensemble de ses volets, industriels, opérationnels et financiers", a indiqué Michel Combes, directeur général d'Alcatel-Lucent.

Alcatel-Lucent est également actif en Belgique. Un accord a été conclu en mai avec les syndicats pour limiter les pertes d'emplois à 203 sur les sites d'Anvers et Namur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires