La grève des pilotes SAS se poursuit en Suède, 230 vols concernés

13/06/16 à 11:02 - Mise à jour à 11:01

Source: Belga

Les pilotes suédois de la compagnie scandinave SAS poursuivaient lundi leur grève sur les salaires après un nouvel échec des négociations, a annoncé le transporteur qui prévoit d'importantes perturbations sur ses liaisons européennes.

La grève des pilotes SAS se poursuit en Suède, 230 vols concernés

© Reuters

"Le Syndicat des pilotes suédois (SPF) a rejeté (dimanche) une seconde proposition du médiateur, acceptée par SAS", a indiqué la compagnie dans un communiqué en précisant que les négociations ne concernaient pas les personnels danois et norvégiens.

"L'offre soumise était du niveau de celle que SPF a déjà déclinée. Les partenaires ont rapproché leurs vues au cours de la soirée, sans toutefois parvenir à un accord", a expliqué de son côté le syndicats sur son site internet.

La majorité des quelque 230 vols intérieurs et moyen courriers concernés seront annulés, affectant 27.000 passagers, selon SAS. Cette grève, démarrée vendredi soir par 400 pilotes basés à l'aéroport de Stockholm Arlanda, intervient à la haute saison pour la compagnie et affecte notamment les vols charters.

Lundi les vols à destination et en provenance de Paris, Londres, Francfort, Bruxelles, Zurich, Genève, Athènes ou Dublin ont été annulés. La grève a déjà lésé plus de 50.000 voyageurs entre vendredi et dimanche.

Après des mois de négociations, le SPF maintient son exigence d'une hausse salariale de 3,5% alors que les médiateurs proposent 2,2%. Les détails de leur nouvelle offre mise sur la table dimanche n'ont pas été divulgués.

La direction de SAS fait valoir que l'ensemble des revendications des pilotes, portant également sur des contrats de travail offrant une plus grande sécurité, entraînerait une hausse de 6,5% à 10% des coûts.

Mais en renonçant en 2012 à la revalorisation de leurs conditions de travail pour sauver SAS de la faillite, "les pilotes lui ont permis d'économiser des milliards", fait valoir Martin Lindgren, président du syndicat.

Le transporteur scandinave n'a pas chiffré publiquement les pertes liées à cette grève, mais des analystes financiers l'évaluent à au moins 1,2 million de dollars par jour.

SAS, contrôlé à 50% par les Etats suédois (21,3%), norvégien et danois (14,2% chacun), subit la concurrence de compagnies à bas coût qui font baisser les tarifs.

Malgré la baisse des cours du pétrole et une hausse du taux de remplissage de ses avions, la compagnie aérienne a enregistré une contraction de ses résultats au deuxième trimestre et une baisse de 5% de son chiffre d'affaires.

A la Bourse de Stockholm peu après 08h30 GMT, l'action du groupe accusait une perte de 5,5% dans un marché orienté à la baisse (-1,07%).

En savoir plus sur:

Nos partenaires