Forte diminution des réservations dans les restaurants bruxellois

30/12/15 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Belga

Une "forte diminution" a été constatée dans les restaurants de la capitale pour la soirée du réveillon du Nouvel An, constatent mercredi la Fédération Horeca Bruxelles et la Belgian Restaurants Association (BRA). La menace terroriste qui pèse sur la Belgique, et plus particulièrement sur la capitale, est le principal facteur expliquant ce phénomène.

Forte diminution des réservations dans les restaurants bruxellois

© Belga

"Après un sondage parmi nos membres, nous constatons une forte diminution des réservations dans le Pentagone bruxellois. On parle en outre de la possibilité d'annuler le feu d'artifice, ce qui aurait une conséquence importante sur les réservations dans le centre-ville", explique Philippe Trine, président de la section restaurants de la Fédération Horeca.

Si 30 à 40% des établissements avaient fermé leurs portes pour la nuit de la Saint-Sylvestre l'an dernier, ils seront plus de 50% à agir de la sorte cette année. "Le réveillon coûte cher aux restaurateurs, notamment en personnel. Il faut être sûr que les clients viendront bien. De plus, cette soirée représente une part de moins en moins importante dans le chiffre d'affaires annuel."

Même constat à la BRA, où l'on évoque une diminution de 10% du budget par couvert. Selon son secrétaire général Miguel Van Keirsbilck, le réveillon de Noël a "relativement bien marché, sauf à Bruxelles. Et il en va de même pour le Nouvel An. On constate ainsi une baisse de 25% des réservations dans la capitale par rapport à 2014, alors que dès que l'on atteint la périphérie de Bruxelles, cela fonctionne de nouveau bien".

Les traiteurs tirent en revanche bénéfice de cette situation. Tant la fédération Horeca Bruxelles que la BRA remarquent ainsi que ce secteur travaille davantage que les années précédentes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires