Foire agricole de Libramont - "L'avenir de nos agriculteurs mérite mieux que les petits jeux politiciens du cdH"

23/07/16 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Belga

(Belga) Le ministre fédéral de l'Agriculture, Willy Borsus, a dit regretter samedi, au deuxième jour de la Foire agricole de Libramont, "les petits jeux politiciens du cdH" alors que les humanistes, par la voix de leur président Benoît Lutgen ou des ministres régionaux Collin et Di Antonio, ont critiqué à plusieurs reprises dernièrement la politique de l'Afsca -dont M. Borsus est le ministre de tutelle- et du gouvernement fédéral.

Foire agricole de Libramont - "L'avenir de nos agriculteurs mérite mieux que les petits jeux politiciens du cdH"

Foire agricole de Libramont - "L'avenir de nos agriculteurs mérite mieux que les petits jeux politiciens du cdH" © BELGA

"J'observe depuis quelques jours de la fébrilité dans l'expression des ministres cdH sur les dossiers agricoles. Libramont n'a pas fait exception. Une mise au point s'impose", constate d'emblée M. Borsus, dans une réaction à l'agence Belga, avant d'énoncer une série de pommes de discorde l'opposant à ses collègues régionaux. Le ministre fédéral estime tout d'abord que "le cdH se plante dans sa vision de l'agriculture" et plus particulièrement au sujet de la filière de l'agriculture biologique. "En sur-développant le bio, on va saturer le marché. En imposant des nombres et des objectifs irréalistes, on s'attaque à l'agriculture 'classique'. Les ministres régionaux vont mettre en difficulté et le bio et le conventionnel". S'agissant de la politique de l'Afsca, dont la décision de se pencher sur la problématique de la bonne conservation de la tarte au riz a été raillée par le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio, Willy Borsus rappelle que la préoccupation fédérale en termes de santé publique "est permanente et prioritaire." Le ministre fédéral de l'Agriculture dénonce ensuite une série de décisions prises par ses collègues régionaux, René Collin et Carlo Di Antonio, qui "ont déjà mené à plusieurs actions et manifestations à Namur d'agriculteurs mécontents" (réforme de la PAC, dossier des aides à l'investissement Adisa, complexité des formulaires environnementaux, taxe kilométrique, ...) "Enfin, pour rappel, la tarte au riz n'est pas en danger. N'hésitez pas, chers collègues ministres, à y puiser l'énergie pour enfin faire avancer vos dossiers", conclut M. Borsus, qui n'en souhaite pas moins une "bonne fête de Libramont à tous". (Belga)

Nos partenaires