Emploi : la Belgique paie cash la crise de l'automobile

12/03/10 à 09:50 - Mise à jour à 09:50

Source: Trends-Tendances

Avec 6.000 emplois perdus en 2009, le secteur automobile belge a été durement frappé par la crise l'an dernier. Confrontées à une demande des plus instables, les industries n'ont en effet "eu d'autre choix que d'adopter leurs volumes et réduire leurs stocks", indique la fédération européenne des constructeurs, selon laquelle la production de véhicules, sur le Vieux Continent, a chuté de 23 % en 2009 par rapport à 2007.

Emploi : la Belgique paie cash la crise de l'automobile

© Epa

Avec la baisse des commandes automobiles, la Belgique a connu une réduction de ses volumes de 25 %, avec 6.000 pertes d'emploi estimées dans le secteur en 2009, indique vendredi L'Echo sur base du rapport annuel de l'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA). Confrontées à une demande des plus instables, les industries "n'ont eu d'autre choix que d'adopter leurs volumes et réduire leurs stocks", indique l'ACEA.

La Belgique est particulièrement touchée par la crise. Au sein des quatre usines phare (Ford Genk, Volvo Gand, Opel Anvers, Audi Bruxelles), on comptabilise l'année dernière 1.137 suppressions d'emploi. Ce chiffre, qui ne tient pas compte de la fermeture d'Anvers, dépasserait la barre des 6.000 postes pour l'ensemble de la chaîne de production belge.

En 2000, le secteur occupait encore 54.000 personnes. Selon les dernières estimations, ce chiffre a chuté sous la barre des 37.000. L'auto ne représente plus que 7 % de l'emploi dans l'industrie, contre 8 % voici encore un an.

La production de voitures en Europe à son plus bas niveau depuis 1996 (ACEA)

La production de voitures, camions et bus en Europe a diminué de 17,3 % en 2009 par rapport à 2008. Lorsqu'on compare avec l'année 2007, soit avant la crise, la production totale a même diminué de 23 %, a annoncé jeudi l'ACEA.

La production de voitures a diminué l'année passée de 13 %, avec la construction de 13,4 millions d'unités, le plus bas niveau depuis 1996. La vente de voitures a seulement diminué de 1,3 %, entre autres grâce à la prime à la casse en vigueur dans de nombreux pays européens.

Le marché des véhicules "verts", qui consomment moins de 120 grammes de CO2 au km, a augmenté de 25 %, avec 3,2 millions de voitures. La production de camions a quant à elle enregistré une baisse historique en 2009 : - 64 %.

L'ACEA prévoit une diminution de la vente de voitures en 2010, principalement dans les pays qui ont supprimé la prime à la casse.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires