Doosan veut quitter Waterloo avant la fin de l'année: 167 emplois menacés

18/05/16 à 15:44 - Mise à jour à 15:44

Source: Belga

Le fabricant sud-coréen d'engins de génie civil, Doosan, a annoncé mercredi au personnel de son site de Waterloo qu'il avait l'intention de fermer celui-ci d'ici la fin 2016, indique-t-il dans un communiqué. Cette décision pourrait entraîner la perte de 167 emplois.

Doosan veut quitter Waterloo avant la fin de l'année: 167 emplois menacés

© BELGA

Le site brabançon assure la coordination des activités et apporte le soutien nécessaire aux autres entreprises et usines situées en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

L'entreprise explique cette décision par une volonté d'adaptation et de simplification de sa structure organisationnelle et commerciale. "Notre organisation a beaucoup changé au cours des dernières années. En 2010, il était important que nous disposions d'un bureau central à Waterloo pour coordonner et administrer une structure organisationnelle complexe et une empreinte industrielle fragmentée", explique Martin Knoetgen, président de Doosan Bobcat pour la région Europe-Moyen-Orient-Afrique. "Aujourd'hui, notre entreprise n'a plus besoin d'un vaste bureau central pour soutenir ses activités."

L'intention de la direction est de transférer les activités et les responsabilités actuellement gérées à Waterloo en République Tchèque.

Quelque 167 emplois sont menacés à Waterloo. La procédure d'information et de consultation des employés sera mise en oeuvre, assure Doosan.

En savoir plus sur:

Nos partenaires