Dominique Leroy monte au créneau contre le chômage des jeunes

25/03/15 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Belga

L'administratrice déléguée de Proximus, Dominique Leroy, a lancé jeudi un appel à toutes les grandes entreprises actives à Bruxelles pour que celles-ci offrent une première expérience professionnelle aux jeunes demandeurs d'emploi.

Dominique Leroy monte au créneau contre le chômage des jeunes

© BELGA

Cet appel a été lancé dans le cadre d'un "speeddate" organisé entre l'entreprise de télécoms et l'office régional bruxellois de l'emploi, Actiris, afin de trouver 18 candidats à un stage d'insertion. "Je ne trouve pas normal que 28% des jeunes à Bruxelles soient sans emploi alors qu'il y a tant d'entreprises qui ont besoin de personnel", a estimé Dominique Leroy.

Pour la CEO de Proximus, il revient aux entreprises de prendre leurs responsabilités. Proximus s'est d'ailleurs lancé l'année dernière dans un projet-pilote visant à offrir des stages de transition en entreprise à 11 jeunes. Ce test, concluant, n'est pas resté sans suite: l'entreprise va maintenant choisir 50 nouveaux stagiaires, dont 18 à Bruxelles.

De son côté, le directeur général d'Actiris, Grégor Chapelle, a expliqué que les services d'Actiris accueillaient chaque année 12.000 jeunes ayant quitté l'école et qui sont à la recherche d'un emploi. Si, après six mois, la moitié d'entre eux a trouvé un emploi, les autres bénéficient de la "garantie pour la jeunesse" qui prévoit qu'ils puissent bénéficier, endéans un délai de quelques mois, d'une offre d'emploi, d'un apprentissage ou d'une formation. Les stages de transition ne sont toutefois pas légion.

En 2014, Actiris a pu offrir 600 places et cette année, l'office régional bruxellois de l'emploi espère pouvoir offrir 1.000 places. Ces stages, d'une durée de trois à maximum six mois, s'adressent aux demandeurs d'emploi de moins de 30 ans disposant au maximum d'un certificat d'enseignement secondaire supérieur. L'employeur veille au coaching personnalisé du stagiaire et le rémunère à hauteur de 200 euros par mois. Le stagiaire reçoit en outre une allocation de stage de 26,82 euros par jour à charge de l'ONEm.

C'est dans ce contexte qu'Actiris a sélectionné une cinquantaine de candidats stagiaires, venus se présenter mercredi chez Proximus. L'entreprise publique en choisira finalement 18. S'agissant des 11 premiers stagiaires accueillis chez Proximus, sept d'entre eux ont bénéficié d'une prolongation après trois mois, tandis que deux autres ont trouvé de l'embauche. Selon Dominique Leroy, il ne s'agit aucunement pour Proximus, par ce biais, de se procurer de la main d'oeuvre à bon marché. L'administratrice déléguée a d'ailleurs souligné que l'entreprise de télécoms engagera 200 nouveaux collaborateurs au cours des six premiers mois de l'année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires