Discrimination à l'embauche: Peeters plaide pour les appels anonymes

25/11/16 à 08:24 - Mise à jour à 08:23

Source: Belga

Le ministre de l'Emploi Kris Peeters (CD&V) souhaite que l'administration puisse détecter une discrimination à l'embauche à l'aide de mistery calls, soit des appels anonymes d'un inspecteur afin de constater l'infraction, écrivent vendredi De Morgen et Het Laatste Nieuws. La N-VA et l'Open Vld s'y opposent. Zuhal Demir (N-VA) craint une "chasse aux sorcières".

Discrimination à l'embauche: Peeters plaide pour les appels anonymes

© Léo De Bock/Reporers

Le ministre Peeters laisse l'inspection du travail, en collaboration avec Unia (le Centre interfédéral pour l'égalité des chances) et l'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes, étudier comment effectuer elle-même ces mystery calls. "Je travaille en même temps à l'élargissement de l'arsenal juridique dont disposent les services d'inspection sociale", ajoute Kris Peeters. "Ils devraient pouvoir effectuer des mystery calls dans un cadre légal." L'inspection du travail ne sanctionnera pas elle-même mais elle pourra recueillir des preuves et les transmettre au parquet. La N-VA et l'Open Vld, partenaires du CD&V dans la coalition gouvernementale, sont contre cette proposition. Les partis avaient mis l'accent l'année dernière sur l'autorégulation de chaque secteur.

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires