Carrefour : une réunion constructive... mais "sereine", vraiment ?

09/06/10 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Trends-Tendances

Syndicats comme direction de Carrefour soulignent l'aspect "constructif" de la dernière réunion, qui a inclut en partie Eric Mestdagh mardi après-midi. Mais l'atmosphère elle-même des discussions n'est pas perçue de la même manière par les acteurs du dossier, la direction du distributeur parlant de "sérénité", les syndicats soulignant un climat "hyper-tendu".

Carrefour : une réunion constructive... mais "sereine", vraiment ?

© Belga

Carrefour : pour la direction, le climat de la réunion fut "serein et constructif"...

La nouvelle réunion entre direction et syndicats de Carrefour, en présence d'Eric Mestdagh pour une partie, s'est déroulée mardi après-midi dans "un climat serein et constructif", selon Lars Vervoort, porte-parole de Carrefour, interrogé par l'agence Belga. La réunion avec Carrefour seul s'est terminée vers 22 h.

Syndicats et direction du groupe ont planché sur les projets de conventions relatifs à la restructuration. "Nous avons pas mal travaillé, les choses avancent progressivement, assure le porte-parole. Nous avons discuté de beaucoup d'éléments techniques, comme les CCT qui devront être adoptées prochainement. Nous avons également discuté avec Mestdagh."

Les discussions avec Eric Mestdagh, qui a annoncé son intention de reprendre 16 supermarchés au groupe Carrefour, ont surtout porté sur le calendrier et l'organisation de la reprise des magasins. "Les réunions ne sont pas toujours faciles, étant donné le contexte, mais tant qu'on évolue et qu'on continue à faire des pas, ça va, a encore indiqué Lars Vervoort. Nous espérons aboutir au plus vite à une solution, pour que chacun soit fixé. C'est important, surtout pour le personnel."

... Pour le Setca, en revanche, la réunion s'est déroulée dans un climat "hyper-tendu"

Une réunion "sereine", vraiment ? Myriam Delmée (Setca), interrogée par l'agence Belga, décrit plutôt un climat "constructif mais hyper-tendu". "La direction reviendra avec des réponses aux questions qui restaient en suspens", a commenté la syndicaliste socialiste. Les négociations progressent lentement car les questions sont nombreuses de part et d'autre et "il faut penser à toutes sortes de détails", a encore souligné Myriam Delmée.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires