Brussels Airlines n'embauche plus que des "temporaires"

27/04/12 à 07:14 - Mise à jour à 07:14

Source: Trends-Tendances

Signe de tension ? Brussels Airlines ne propose plus que des contrats temporaires pour remplacer les salariés quittant la compagnie aérienne, qui veut réduire ses coûts "d'un pourcentage à deux chiffres" en 2012.

Brussels Airlines n'embauche plus que des "temporaires"

© Image Globe

Brussels Airlines a interrompu ses engagements, les salariés quittant l'entreprise n'étant plus remplacés et seuls des contrats temporaires étant proposés, notamment pour les pics estivaux, a indiqué jeudi la compagnie aérienne. Cette mesure fait partie du plan "Beyond 2012-2013" présenté en novembre dernier.

"Brussels Airlines veut réduire ses coûts, en 2012, d'un pourcentage à deux chiffres", a précisé un porte-parole. Les négociations entre direction et syndicats à propos de ce plan sont toujours en cours, a pour sa part confirmé Marijke Persoone (CNE).

Lors de la présentation des mesures en jeu, Brussels Airlines avait affirmé qu'elle tenterait d'éviter les licenciements. En 2011, la compagnie a enregistré une perte de quelque 80 millions d'euros et sa situation ne devrait guère être plus brillante en 2012.

"Ce n'est pas parce que nous attirons davantage de passagers (lire ci-après) que tout va bien, a encore indiqué le porte-parole. Tout le secteur connaît des difficultés en raison de la crise économique et du coût du carburant."

Lufthansa va supprimer des milliers d'emplois administratifs

Du côté de Lufthansa, , qui possède 45% du capital de Brussels Airlines, la situation ne semble guère plus radieuse. La compagnie allemande, qui mène actuellement une cure d'austérité, veut supprimer environ la moitié de ses 6.000 emplois administratifs, a affirmé jeudi le quotidien Bild Zeitung.

Lufthansa veut opérer des coupes claires dans ses services financiers, de gestion du personnel et de réservations. Rien qu'à Francfort, où Lufthansa a son siège, 1.500 emplois seraient touchés, poursuit le tabloïd en se basant sur les détails d'un plan d'économies du groupe datant de fin mars.

Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Lufthansa n'était pas en mesure de confirmer ces chiffres mais a rappelé que des suppressions d'emplois étaient "inévitables" pour rester compétitif. "Il est trop tôt pour donner un chiffre", a-t-il nuance.

Lufthansa se prépare depuis plusieurs mois à des mesures d'économies drastiques à l'échelle du groupe. La compagnie allemande envisage par exemple la suppression de sa classe affaires sur de nombreux vols long-courriers, a révélé la presse allemande en fin de semaine dernière.

4 % de passagers en plus pour Brussels Airlines au premier trimestre

Les avions de Brussels Airlines ont transporté 1.197.661 passagers au premier trimestre de 2012, soit 45.000 de plus et une progression de 4 % par rapport au premier trimestre de 2011, a annoncé la compagnie belge jeudi.

Le taux d'occupation moyen des appareils étaient de 62,6 %, une forte amélioration sur base annuelle. Ce taux d'occupation n'a pas uniquement été amélioré par des passagers supplémentaires mais a aussi bénéficié de la réduction de capacité de 7 %. Les passagers des vols charters ne sont pas repris dans les chiffres.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires