Brussels Airlines: les syndicats demandent à la direction de formuler une proposition

08/05/18 à 09:59 - Mise à jour à 09:59

Source: Belga

Aucune conciliation n'a encore démarré dans le cadre du conflit social chez Brussels Airlines, a indiqué la compagnie lundi. La direction doit remettre ce mardi un nouveau document au comité de conciliation, en vue d'une nouvelle procédure lundi prochain. Du côté syndical, on attend une proposition concrète de la direction.

Brussels Airlines: les syndicats demandent à la direction de formuler une proposition

© Belgaimage

"Nous estimons que le dialogue est important. Il s'agit de l'avenir de l'entreprise, et il est important que nous travaillions aux revendications des pilotes pour arriver à une solution", explique une porte-parole de la compagnie aérienne. La direction prépare un nouveau texte, qui sera remis mardi au comité de conciliation. La nouvelle procédure de conciliation devrait ensuite démarrer lundi prochain.

Les syndicats demandent à la direction de formuler entretemps une proposition concrète. "Tout est bloqué, nous demandons une proposition efficace pour sortir de l'impasse et cela ne semble pas être le cas avec une nouvelle conciliation", souligne Paul Buekenhout, du syndicat chrétien LBC-NVK, qui regrette les "petits jeux" de la direction.

Les syndicats réclament également la clarté sur les projets de Lufthansa pour sa filiale belge. "Lufthansa veut-elle encore investir dans Brussels Airlines? La direction doit donner une perspective d'avenir claire aux gens ici", poursuit le responsable syndical.

Le son de cloche est identique du côté d'Anita Van Hoof, du syndicat socialiste. "Nous avons un mandat fort des pilotes. La direction ne peut pas ignorer un signal aussi fort", estime-t-elle. "Une concertation seule n'aidera pas. Nous avons besoin d'une nouvelle proposition. Pourquoi ne se mettent-ils pas autour de la table avec les syndicats? "

Le préavis de grève déposé par les pilotes pourrait déboucher, en théorie, sur des actions à partir du 11 mai. Mais l'incertitude plane encore sur l'organisation ou non d'actions de grève.

Nos partenaires