Brown-out, la lame de fond qu'on regarde venir

11/06/18 à 10:00 - Mise à jour à 10:09
Du Trends-Tendances du 07/06/18

A côté des burn- et bore-out, troubles psycho-sociaux liés - pour faire court - à la quantité de travail (trop pour l'un, pas assez pour l'autre), le brown-out s'apparente à une crise professionnelle existentielle. Perte de sens dans les missions confiées et/ou non-alignement entre valeurs du travailleur et de l'entreprise, il est le symptôme d'un malaise bien plus général dont les professionnels du bien-être au travail s'emparent.

La discussion est lancée en 2013 par l'anthropologue américain David Gaeber. Dans un article publié par la revue militante Strike ! , il dénonce le phénomène des bullshit jobs (en bon français : jobs de merde), ces emplois vidés de sens et de valeurs qui conduisent tout droit vers la case dépression. Début 2018, les chercheurs-professeurs André Spicer (Grande-Bretagne) et Mats lvesson (Suède) étoffent le propos dans leur ouvrage The Stupidity of Paradox.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires