Bpost et Proximus privatisés... et les autres ?

04/12/15 à 14:35 - Mise à jour à 14:34

Source: Trends-Tendances

La Chambre a donné le feu vert à une possible privatisation de Bpost et de Proximus. D'idéologique, le dossier est devenu purement financier. Les deux entreprises sont actives sur des marchés concurrentiels et gérées selon des critères de plus en plus privés... et ne sont pas les seuls titres que l'État pourrait revendre. Par morceaux ou en bloc ?

C'est fait : le gouvernement pourra, s'il le souhaite, vendre tout ou partie des participations détenues dans Proximus et Bpost, deux entreprises publiques cotées qui pèsent respectivement 10,9 et 4,6 milliards d'euros en capitalisation boursière. Le projet de loi voté le 3 décembre par la Chambre permettra de descendre sous la barre des 50% plus une action, ce qui ouvre la porte à une recette potentielle de plus de 5 milliards d'euros. Il modifie la loi sur les entreprises publiques de 1991.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires