12 magasins Carrefour "sauvés" : la nuit a porté conseil...

27/05/10 à 09:16 - Mise à jour à 09:16

Source: Trends-Tendances

Les difficiles négociations entre direction et syndicats de Carrefour Belgium, portant sur la restructuration au sein du groupe de distribution, avaient repris mercredi après-midi et se sont conclues, dans la nuit, sur un projet de protocole d'accord global. Selon les premiers éléments qui ont filtré, 12 magasins, initialement appelés à fermer ou à être franchisés, seront finalement conservés au sein du groupe.

12 magasins Carrefour "sauvés" : la nuit a porté conseil...

© Belga

Un projet de protocole d'accord global a été trouvé entre les syndicats et la direction du groupe Carrefour Belgium, ont précisé jeudi matin les conciliateurs sociaux, à l'issue d'une nuit de négociations. Les syndicats réservent la primeur du contenu du projet à leurs instances, qu'ils consulteront jeudi matin. Les organisations syndicales et la direction communiqueront ensuite dans l'après-midi sur le contenu du projet, précisent les conciliateurs.

Les négociations sur la restructuration au sein du groupe de distribution avaient repris mercredi après-midi, vers 14 h, après avoir enregistré certaines avancées lors d'une précédente réunion la semaine dernière et alors que neuf magasins Carrefour étaient à nouveau en grève, malgré le mot d'ordre syndical appelant à une suspension du mouvement.

Eric Mestdagh, dont le groupe est pressenti pour reprendre une vingtaine de magasins, n'assistait pas à cette nouvelle réunion et ce, après avoir fait part, dans les colonnes du journal Le Soir, de ses interrogations quant à la réelle motivation du personnel à venir travailler au sein du groupe Mestdagh...

Confronté à une baisse de ses ventes en Belgique, le groupe Carrefour a annoncé voici plusieurs mois la fermeture et la "franchisation" de plusieurs de ses magasins, ainsi que le licenciement de quelque 1.500 travailleurs.

Carrefour : le projet d'accord prévoit le sauvetage de 12 magasins

Le projet de protocole d'accord prévoit que 12 magasins, initialement appelés à fermer ou à être franchisés, seront finalement conservés au sein du groupe, a-t-on appris de sources syndicales. Ces cinq hypermarchés et sept supermarchés représentent un total de 900 travailleurs. A l'inverse, les magasins qui devraient quitter le circuit intégré de Carrefour - fermés, franchisés ou cédés - seraient donc au nombre de 16, soit sept supermarchés et neuf hypermarchés (dont trois en Wallonie, à Eupen, Jumet et Casteau, pour un total de quelque 1.200 emplois.

En outre, trois hypermarchés (Gosselies, Belle-Ile et Waterloo-Centre), dont il était envisagé qu'ils passent sous le giron du groupe Mestdagh, resteront chez Carrefour. Le groupe de distribution carolo devrait donc, en principe, reprendre un total de 16 supermarchés, soit 700 travailleurs.

Le projet de protocole d'accord prévoit également un plan d'économies, dont seuls certains points ont filtré. Comme le demandaient les syndicats, le personnel des hypermarchés, qui tombe sous une commission paritaire (CP312) plus favorable, ne devra finalement pas passer sous la commission paritaire 202. "Un point fondamental", souligne-t-on de sources syndicales.

Le projet de protocole d'accord stipule encore que le siège administratif de Carrefour, qui emploie un millier de travailleurs, ne sera pas filialisé ni ne changera de commission paritaire. Une garantie d'emploi de six ans est aussi prévue, tandis que Carrefour s'engagerait à garder pendant six ans, dans son réseau intégré, un total de 85 magasins, soit 45 hypermarchés, 38 supermarchés et 2 "super" supermarchés. Le texte prévoit enfin des départs volontaires et une possibilité de prépension à 52 ans, sous réserve de l'accord des autorités compétentes.

Les syndicats ont d'ores et déjà laissé entendre qu'ils souhaitaient rencontrer au plus vite les responsables de Mestdagh afin de clarifier certains points. Au cours des prochaines heures, les délégués syndicaux présenteront le contenu du projet de protocole d'accord dans les magasins. Le vote des syndicats, CNE et Setca, sur ce projet interviendra le mardi 1er juin.

Carrefour : la ministre Milquet se félicite du projet d'accord

Joëlle Milquet, ministre sortante de l'Emploi, s'est félicitée jeudi de la conclusion de ce protocole d'accord, espérant qu'il "pourra mettre fin au conflit social actuel". Dans un communiqué, la ministre fédérale lance "un appel solennel à tous les partenaires impliqués dans le dossier afin que ce projet de protocole d'accord puisse être ratifié et devenir la base d'un nouvel avenir pour les travailleurs et les magasins de Carrefour en Belgique, ainsi que pour les magasins qui seront repris soit par Mestdagh soit par un tiers".

Joëlle Milquet a tenu à remercier les deux conciliateurs sociaux qui avaient été désignés pour sortir les négociations de l'impasse, ainsi que la direction et les syndicats de Carrefour pour "leur attitude constructive".

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires