Des repreneurs potentiels pour Home Market

11/02/14 à 16:59 - Mise à jour à 16:59

Source: Trends-Tendances

(Belga) La direction de Home Market a été approchée par divers repreneurs potentiels, ont appris mardi les syndicats, lors de la première réunion d'information de la procédure Renault. Syndicats et direction se reverront dans deux semaines.

Des repreneurs potentiels pour Home Market

Le 4 février dernier, à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire, la direction de la SA Fernand Devresse, qui exploite en Belgique l'enseigne Home Market, annonçait la cessation de ses activités en Belgique. Cette mesure concernait 41 enseignes en Belgique et la perte d'emploi pour 233 travailleurs. A la suite de l'annonce de licenciement collectif, la procédure Renault a été lancée et une première réunion d'information s'est tenue ce mardi à Ollignies (Lessines), au siège de la direction et de l'administration de l'entreprise. Cette phase d'information a mis en présence Jean-Luc Lamote, directeur général du site d'Ollignies (Home Market), le SETCa, la CNE ainsi que des représentants syndicaux flamands. "La direction nous a informés qu'elle avait eu des approches de différents repreneurs potentiels mais, c'est non-officiel pour l'instant. Nous avons voulu connaître ces repreneurs, mais cela reste confidentiel, nous a-t-on répondu. La direction doit reprendre contact et rencontrer ces éventuels repreneurs. Cette réunion s'est déroulée dans un climat serein", a indiqué mardi en fin d'après-midi Rita Liebens, permanente du SETCa. Pour le reste, les questions des syndicats ont porté sur une demande de bilan économique détaillé de l'année 2013 et un bilan social détaillé au 1er janvier 2014. La réunion du 18 février prochain ayant été annulée, afin que les négociations puissent se poursuivre avec d'éventuels repreneurs, les syndicats et la direction se reverront le 25 février dans l'après-midi. Spécialisée dans la décoration des sols, murs et fenêtres, la SA Home Market avait enregistré une perte de 5 millions d'euros en 2013, malgré plusieurs initiatives de redressement. (Belga)

Nos partenaires