Des ingénieurs du SPW manifestent à Namur pour une équité des salaires

26/03/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Trends-Tendances

(Belga) Quarante ingénieurs du Service Public de Wallonie (SPW) se sont rassemblés mardi à 9h30 à Namur pour réclamer une équité des salaires dans leur profession. Les ingénieurs ont manifesté devant le cabinet des ministres Nollet, Di Antonio, Antoine, Marcourt et Henry avant de se rassembler à l'Elysette à midi.

Des ingénieurs du SPW manifestent à Namur pour une équité des salaires

Les 700 ingénieurs wallons dénoncent les inégalités et militent pour une équité salariale: un ingénieur touche actuellement 1.500 euros par mois au SPW, 2.100 euros à Bruxelles et 2.400 euros à la SNCB. "Depuis un mois, le gouvernement wallon paie l'ensemble des ingénieurs sans cadre légal puisque le conseil d'Etat a cassé la notion d'échelle de traitement spécifique. Les échelles spécifiques existent pourtant depuis 2003. Que vont devenir nos pensions?", a indiqué Jean-Marc Aldric, membre du comité de l'Union professionnelle des ingénieurs de la fonction publique wallonne (Upiwal). Faute d'attractivité, de nombreux ingénieurs quittent la fonction publique wallonne. "Il y a une vraie pénurie avec des conséquences sur le terrain et les projets wallons", estime Upiwal. Les ingénieurs se rassemblent en assemblée générale mardi à 14h00 place de Wallonie. Une concertation aura lieu mercredi entre syndicats et gouvernement wallon. Il s'agit de la troisième manifestation d'Upiwal en deux ans. Le Conseil d'Etat avait annulé en juin 2010 un arrêté du gouvernement qui accordait à certains agents de la fonction publique une échelle spécifique. Le gouvernement a pris un arrêté transitoire en décembre 2010, maintenant l'échelle pour les ingénieurs expérimentés, l'écartant pour les nouveaux recrutés. (PVO)

Nos partenaires