Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

18/02/13 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Bidon, la baisse des émissions de CO2 dans le secteur automobile?

On a beaucoup parlé de lasagnes et de viande de cheval ces derniers jours. Il ne faudrait cependant pas croire que le secteur agroalimentaire serait le seul secteur à être parfois imaginatif avec le contenu de ses étiquettes. Du côté du secteur automobile, l'imagination est également de mise. En l'occurrence, ici, ce sont les émissions de CO2 qui ont été minorées volontairement !

Une étude indépendante commandée par la commission européenne qui l'a ainsi démontré : la baisse continue de CO2 rejeté par les voitures neuves en Europe, serait en grande partie factice, autrement dit, bidon ! En effet, selon cette étude, les constructeurs automobiles profiteraient des lacunes dans les tests réglementaires pour exagérer quelque peu les performances écologiques de leurs véhicules. En réalité, les voitures neuves qui circulent dans nos rues seraient plus polluantes que ne le disent ou ne l'assurent ces marques automobiles.

Le journal Le Monde qui a suivi cette affaire indique que pour "verdir" artificiellement leurs performances, les constructeurs utilisent, lors de tests, des pneus plus adhérents que ceux qui équiperont réellement les véhicules, ou alors, ils les font rouler sur une surface extrêmement lisse. Bref, tous les paramètres susceptibles de limiter les émissions de CO2 sont optimisés à fond : que ce soit le poids de la voiture, l'alignement des roues, la température, le vent, l'humidité ou la pression...tout y passe. Sauf que ces conditions sont idéales et donc, par définition, ce sont des conditions qu'aucun conducteur ne retrouvera dans son quotidien !

Cette étude indépendante suscite donc quelques remous au sein des instances européennes. Il faut dire que les normes de CO2 avaient pour but de réduire à la fois la consommation de carburant, et de lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, et là, visiblement, c'est plutôt raté.

Nos partenaires