Secteur financier : 3.000 embauches en 2012

27/03/12 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Trends-Tendances

D'après le dernier baromètre de Manpower, le secteur financier affiche les prévisions d'emploi les plus optimistes pour 2012. Cela se confirme-t-il sur le terrain ?

Secteur financier : 3.000 embauches en 2012

Découvrez un dossier complet consacré aux entreprises qui recrutent en Belgique, dans le magazine Trends-Tendances daté du 22 mars 2012.

D'après le dernier baromètre de Manpower, le secteur financier affiche les prévisions d'emploi les plus optimistes pour 2012. Cela se confirme-t-il sur le terrain ? "L'an dernier, entre 3.000 et 3.500 nouveaux collaborateurs ont été embauchés, indique Bob De Leersnyder, business projects manager chez Febelfin, la fédération belge du secteur financier. Nous nous attendons à des volumes relativement similaires en 2012."

Après le creux de 2009 (voir graphique ci-dessus), le rebond semble en tout cas se confirmer. Même si des exceptions existent. Belfius (ex-Dexia) ne sera probablement pas la plus active en 2012. On dénombre 19 offres d'emploi sur son site internet. "Des événements particuliers liés à certaines institutions peuvent suspendre temporairement les embauches, poursuit diplomatiquement Bob De Leersnyder. Mais sur la durée, toutes les institutions financières recrutent. C'est nécessaire, vu l'évolution démographique dans les banques."

Le volume du personnel a beau diminuer de 2 % par an depuis 10 ans, les banques restent des sources importantes d'emploi. Les plus demandés sont les profils commerciaux, pour les réseaux d'agence. Ils représentent 60 % des 750 postes que BNP Paribas Fortis prévoit de pourvoir en 2012. "Ces 750 postes représentent un minimum, précise Valéry Halloy, porte-parole de la banque. Ce chiffre pourrait augmenter, en fonction de certains éléments liés aux mesures gouvernementales concernant les prépensions."

A ces profils commerciaux s'ajoutent des profils plus spécifiques : des financiers, évidemment, mais également des juristes et des fiscalistes, bien utiles pour faire face aux nouvelles réglementations qui s'imposent au secteur bancaire. Chez ING, le recrutement se poursuit aussi en 2012. La banque néerlandaise prévoit d'embaucher 700 nouveaux collaborateurs cette année, soit un peu moins que les années précédentes. A nouveau, les commerciaux sont les plus demandés. Mais les informaticiens sont aussi de la partie.

Deutsche Bank, qui a recruté 85 personnes en 2011, devrait probablement dépasser ce chiffre en 2012. "Pendant la crise, notre croissance continue, indique Hans Marien (Deutsche Bank). Nous ouvrons de nouvelles agences et avons donc besoin de nouveaux conseillers."

Benoît Mathieu et Gilles Quoistiaux

Nos partenaires