Les Bourses chinoises s'envolent de 5%

16/09/15 à 12:14 - Mise à jour à 12:13

La Bourse de Shanghai a fortement rebondi mercredi, grimpant de près de 5% après deux séances de forte baisse, grâce à des spéculations sur le fait que les autorités soient de nouveau intervenues pour stabiliser les marchés.

Les Bourses chinoises s'envolent de 5%

© Reuters

L'indice composite shanghaïen a clôturé en hausse de 4,89%, ou 147,09 points, à 3.152,26 points, dans un volume d'échanges de 282 milliards de yuans (39,1 milliards d'euros).

Mais avec une très forte volatilité: la place shanghaïenne s'est enfoncée de 0,72% dans les premiers échanges avant de remonter de façon erratique.

De son côté, la Bourse de Shenzhen s'est envolée de 6,52% à 1.683,36 points, dans des échanges de 285 milliards de yuans.

"Le marché s'est repris après les lourdes pertes des derniers jours", alimentées par les inquiétudes sur une vaste répression des "transactions illégales", commentait Chen Xingyu, analyste du courtier Phillip Securities.

Mais selon lui, le gouvernement a apporté un coup de pouce providentiel.

"Des investisseurs institutionnels, et particulièrement l'+équipe nationale+ (organismes publics et courtiers achetant des actions pour le compte du gouvernement, NDLR), sont intervenus aujourd'hui, ce qui a conduit des investisseurs particuliers à revenir aussi", a-t-il indiqué à l'AFP.

Les pouvoirs publics étaient déjà largement intervenus dans le courant de l'été pour enrayer la spectaculaire débâcle des Bourses locales (qui se sont effondrées de pratiquement 40% depuis mi-juin), à coups d'achats massifs de titres --mais avec des résultats mitigés.

Pour M. Chen, le fait que les autorités de régulation fassent le ménage parmi les comptes de trading ouverts par des particuliers et mal supervisés a permis d'assainir les fonds endettés et de limiter les "perturbateurs" alimentant la volatilité des échanges. Ce qui, après avoir fait l'effet d'une douche froide pour les investisseurs, était susceptible de les rassurer.

"Le marché avait plongé trop bas ces deux derniers jours", glissant même en séance sous le niveau critique des 3.000 points.

"Du coup il y a avait une large anticipation de rebond" qui s'est confirmée, a observé de son côté Zhang Gang, analyste Central China Securities, interrogé par l'AFP.

Avec l'AFP

Nos partenaires