Le fisc détrôné par la crise de la dette

25/06/12 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Trends-Tendances

La crise de la dette dans la zone euro supplante l'augmentation des taxes dans le classement des principales préoccupations des investisseurs belges, qui sont plus que jamais à la recherche de conseils financiers.

Le fisc détrôné par la crise de la dette

© Thinkstock

Des investisseurs belges nourrissent encore quelques inquiétudes quant au marché : pour 2012, plus de trois investisseurs sur quatre recherchent des conseils financiers pour réexaminer et recentrer leur stratégie d'investissement, selon l'étude réalisée par la société de gestion d'actifs Schroders.

Dans le cadre de son "Indice de richesse européen", qui étudie les habitudes d'investissement d'investisseurs aisés, Schroders a demandé à 1.341 investisseurs dans 12 pays quelles étaient leurs principales préoccupations et sur quels sujets ils auraient besoin de conseils financiers pour l'année à venir. "Pour nombre d'investisseurs, le temps est maintenant venu de surmonter leurs préoccupations liées au marché et de chercher des conseils pour retrouver la voie de la croissance", conclut le gestionnaire d'actifs.

Les 5 préoccupations principales des investisseurs belges...

1. Crise de la dette dans la zone euro : 46 %

2. Le maintien des niveaux bas actuels des taux d'intérêt : 40 %

3. Augmentation de l'inflation : 38 %

4. Volatilité générale du marché et incertitude : 36 %

5. Augmentation des taxes : 34 %

En 2011, la principale préoccupation était l'augmentation des taxes (43 %), qui est redescendue à la cinquième place avec 34 % en 2012. L'année dernière, son challenger n'était autre que la crise de la dette dans la zone euro, qui l'a donc supplantée en 2012. Les inquiétudes à propos de la volatilité générale du marché et de l'incertitude ont triplé l'année dernière et sont passées de 12 % à 36 % d'investisseurs belges.

... Et les solutions qu'ils recherchent en 2012

"Désireux de s'opposer à ces préoccupations des marchés pour l'année 2012, les investisseurs belges se montrent enclins à rechercher des astuces pour faire fructifier leur argent", pointe ensuite Schroders. Les investisseurs belges étaient également à la 2e place, après les investisseurs au Royaume-Uni, à vouloir des conseils à propos de leur testament ou de leur planification patrimoniale (18 % et 19 % respectivement).

Quant aux "sujets-clés à propos desquels les investisseurs belges souhaitent recevoir des conseils", la hiérarchie se présente ainsi :

1. Savoir comment tirer un maximum de profits de l'épargne et des opportunités fiscalement avantageuses : 25 %

2. Rééquilibrer mes objectifs à long terme : 22 %

3. Réévaluer la répartition de mes actifs : 18 %

4. Prendre en considération de nouvelles classes d'actifs dans lesquelles je devrais investir : 18 %.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires