Euronext relève son objectif d'économies, malgré la hausse des bénéfices

25/02/15 à 10:53 - Mise à jour à 10:53

Source: Belga

Le groupe boursier européen Euronext, présent notamment à Bruxelles, s'est fixé de nouveaux objectifs d'économies, en dépit d'une progression plus marquée qu'attendu de sa rentabilité en 2014, sa première année d'activité comme société indépendante.

Euronext relève son objectif d'économies, malgré la hausse des bénéfices

/ © Belga

Euronext a vu son bénéfice net progresser de 35% à 118,2 millions d'euros en 2014, selon un communiqué publié par le gestionnaire des bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam et Lisbonne. C'est nettement supérieur aux attentes des spécialistes de la valeur interrogés par FactSet qui tablaient sur un résultat de 97,9 millions.

Euronext avait été bénéficiaire de 87,5 millions d'euros en 2013, rappelle dans un communiqué le groupe qui a retrouvé son indépendance en juin, à l'occasion de sa cotation sur son propre marché.

Au niveau opérationnel, le groupe affiche également une solide progression de sa rentabilité, avec un résultat opérationnel courant en hausse de près de 16% à 208,7 millions d'euros. Ce dynamisme a été permis par une augmentation du chiffre d'affaires de 18,6% à 458,5 millions d'euros.

Dans ce contexte, le groupe s'est fixé un nouvel objectif de croissance annuelle moyenne du chiffre d'affaires "de l'ordre de 5%" sur la période 2013-2016 et a annoncé qu'il relevait son objectif d'économie de 20 millions d'euros, le portant à 80 millions d'ici à fin 2016.

Ces mesures devraient permettre au groupe de dégager une marge brute d'exploitation (marge d'Ebitda) "proche de 53% d'ici fin 2016, en ligne avec (ses) pairs européens". Elle était de 45,8% du chiffre d'affaires l'an dernier.

Euronext a par ailleurs bénéficié d'une année dynamique sur le plan des introductions en Bourse même si la tendance a ralenti significativement en seconde partie d'année, avec le report de plusieurs opérations d'envergure.

Le groupe se félicite cependant d'avoir accueilli "la transaction non financière la plus importante réalisée depuis cinq ans en Europe, avec l'augmentation de capital de plus de 4,7 milliards d'euros du groupe Numericable" ainsi que la plus grosse introduction réalisée en Europe, avec Pershing Square Holdings qui a levé 2,4 milliards d'euros à Amsterdam en octobre.

"Notre objectif est de continuer à optimiser les performances d'Euronext, en nous engageant notamment à porter nos économies à 80 millions d'euros d'ici fin 2016, en rythme annualisé", a fait savoir le patron d'Euronext Dominique Cerutti, cité dans le communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires