Compte à vue : moins cher en 2011 qu'en 2008

17/07/12 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Trends-Tendances

Le coût d'un compte à vue en Belgique a baissé en moyenne de 5,8% entre 2008 et 2011, tombant à 29,3 euros, selon une étude du SPF Economie et de la Febelfin publiée ce mardi.

Compte à vue : moins cher en 2011 qu'en 2008

© Thinkstock

Le SPF Economie a interrogé 11 banques et cerné quatre profils d'utilisateurs particuliers les plus représentatifs (profil électronique, profil standard, profil traditionnel et profil avec carte de crédit). Les banques ont dû, par profil, communiquer le tarif le moins onéreux pour un compte à vue et les différentes transactions qu'il permet.

Au 1er janvier 2011, ces 11 banques comptabilisaient environ 11,5 millions de comptes à vue en euros pour des particuliers en Belgique, soit près de 85% du total des comptes à vue en euros (pour toutes les banques en Belgique) aux mains de particuliers.

Si entre 2008 et 2011, l'indice moyen pondéré du coût d'un compte à vue a diminué pour chaque profil d'utilisateur, l'étude révèle que l'an dernier, le coût d'un compte à vue a été, en moyenne, le plus bas pour un utilisateur électronique et le plus élevé pour un utilisateur avec carte de crédit.

Pour un compte électronique, le coût moyen pondéré a baissé d'environ 10% en trois ans pour atteindre 19,7 euros en 2011. Le tarif le plus onéreux s'élevait à 31,2 euros.

Pour un profil avec carte de crédit, l'utilisateur particulier devait débourser en moyenne 40,4 euros (en baisse de 3,3% par rapport à 2008) pour disposer d'un compte à vue de ce type. Le tarif le plus onéreux s'élevait à 51 euros.

Pour chaque profil d'utilisateur examiné, il existe une alternative entièrement gratuite ou presque gratuite, précise le SPF Economie.

Trends.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires