Assuralia souligne le contexte de taux bas et de hausse de la fiscalité

05/09/16 à 20:02 - Mise à jour à 20:02

Source: Belga

La restructuration annoncée par Axa, outre qu'elle menace 650 emplois, prévoit également une adaptation du portefeuille de produits de l'assureur privilégiant les assurances dommage et les assurances pension, au détriment des contrats d'assurance-placement individuels.

Assuralia souligne le contexte de taux bas et de hausse de la fiscalité

© ImageGlobe

L'organisation du secteur des assurances, Assuralia, souligne dans la foulée que les taux bas et la taxe sur les produits d'assurance-vie revue à la hausse mettent ces produits sous pression.

L'administrateur délégué d'Assuralia, Philippe Colle, réitère l'avertissement lancé par le secteur au début de l'année au sujet des assurances-vie. Les taux au plus bas mettent les compagnies d'assurances dans une situation inconfortable car elles doivent s'acquitter d'un taux garanti souvent beaucoup plus élevé que les taux actuels. A cela s'ajoute le relèvement en 2013, de 1,1 à 2%, de la taxe sur les primes d'assurance-vie individuelle, ce qui a entraîné une forte baisse du chiffre d'affaires dans ce segment. "En un an, l'encaissement a diminué de 32%. Si on y ajoute les taux bas, cela fait mal", souligne Philippe Colle. Assuralia demande depuis lors au gouvernement de revoir cette taxe.

Par ailleurs, selon des chiffres d'Assuralia, le secteur des assurances comptait en 2015 22.993 personnes sous contrat à durée indéterminée, contre 23.334 en 2014. La restructuration chez Axa pourrait donc avoir un impact d'un peu moins de 3% sur l'emploi dans le secteur.

En savoir plus sur:

Nos partenaires