Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

28/11/11 à 09:14 - Mise à jour à 09:14

Alléluia, la Belgique a enfin un budget !

Est-ce un bon budget ? Oui, selon les partis qui étaient autour de la table de négociation. Non, selon ceux qui étaient absents à cette négociation !

C'est, par exemple, le cas du parti Ecolo pour lequel "ce budget augmente l'injustice sociale". Quant au FDF, il parle d'un "budget de la résignation". Et à l'autre bout de l'échiquier politique, Bart De Wever, le patron nationaliste de la N.VA estime que ce budget est fait aux deux tiers d'impôts nouveaux qui seront surtout payés par les Flamands. A-t-il tort, a-t-il raison de le dire ? A vrai dire, peu importe, il est dans son rôle d'opposant et il n'allait quand même pas tresser des couronnes à Elio Di Rupo, sa bête noire !

En réalité, le seul avis qui compte - et on peut le regretter, mais c'est hélas la réalité - sera celui des marchés financiers. Elio Di Rupo ne s'y est pas trompé, ses déclarations ont été clairement destinées à ces marchés financiers invisibles. Il faudra voir tout au long de cette semaine, si les taux d'intérêt à long terme de la Belgique sont ou non à la baisse. S'ils piquent du nez et quittent les sommets où il s'étaient installés autour des 6%, alors c'est que le budget a été jugé crédible par ces drôles de juges de paix que sont les marchés financiers !

Attention : pour nous en sortir, il ne faut pas qu'il y ait seulement une petite baisse des taux sous les 6%, il faudrait idéalement que nous revenions sous les 4% pour être jugés totalement plausibles. Les jours qui viennent nous diront donc si nous avons un budget crédible ou pas. Si ce n'est pas le cas, cela risque de mettre en péril la mise en place d'un nouveau gouvernement.

En revanche, bonne nouvelle - l'émission des nouveaux bons d'Etat à 4% brut, soit 3,40% de rendement net est un succès total. Plus de 500 millions d'euros ont été récoltés en 2 jours. Si vous avez raté cette émission, vous pouvez achetez des bons d'Etat anciens cotés sur le marché secondaire et qui vous donnent un rendement net de 3,90%, soit un rendement net supérieur à celui qui vient d'être mis sur le marché - vous n'avez donc rien perdu que du contraire.

Nos partenaires