« Il en faudra plus pour résoudre le problème de la compétitivité belge »

Kris Peeters © BELGA

Le vice-Premier ministre et ministre de l’Économie Kris Peeters a tenu à lancer un message rassurant à la chambre de commerce américaine en Belgique, réunie lundi soir à Anvers. L’AmCham Belgium estime cependant que le gouvernement doit faire plus en matière de compétitivité.

La situation sécuritaire n’est pas dangereuse, le handicap salarial se résorbe par rapport aux pays voisins et il est probable que la Belgique interjette appel contre la décision de la Commission européenne déclarant le régime des « excess profit rulings » illégal, a en substance expliqué le ministre.

« Le gouvernement actuel est sur la bonne voie, mais il en faudra plus pour résoudre le problème de la compétitivité belge », a réagi Marcel Claes, directeur de l’AmCham Belgium.

Kris Peeters devait affronter un public particulièrement critique, les entrepreneurs américains ne goûtant que fort peu les réserves exprimées par le ministre quant à la proposition de son homologue aux Finances Johan Van Overtveldt de diminuer l’impôt des sociétés.

« Il y a déjà eu des progrès importants afin d’améliorer la compétitivité internationale de la Belgique, mais beaucoup d’incertitudes demeurent à la suite des dernières décisions de la Commission européenne », a expliqué M. Claes. « Cela ne retient pas les investisseurs américains ici. »

« Je comprends l’inquiétude autour des excess profit rulings, mais il est probable que la Belgique se pourvoie en appel », a tempéré M. Peeters. « Le gouvernement fédéral a déjà soutenu la compétitivité via le saut d’index et le virage fiscal tandis que nous allons encore moderniser le droit du travail portuaire via le dialogue social. Personne n’est contre de nouvelles diminutions de charges, mais cela doit se faire équitablement et tout ne rentre pas dans le budget. »

Partner Content