Electrabel bien décidée à attaquer la nouvelle taxe nucléaire

© Belga

Electrabel va contester, « probablement devant la Cour constitutionnelle », la taxe nucléaire de 550 millions d’euros imposée par un projet de loi, a indiqué l’entreprise aux journaux L’Echo et De Tijd parus vendredi.

En attendant, Electrabel s’acquittera tout de même de la taxe en question, « comme tout contribuable le doit », a ajouté la porte-parole Anne-Sophie Hugé. Il y a quelques années, Electrabel avait déjà attaqué la taxe nucléaire, qui s’élevait alors à 250 millions d’euros, devant la Cour
constitutionnelle, qui l’avait validée.

Le gouvernement a décidé, pour 2012, d’y ajouter une deuxième tranche de 300 millions d’euros, destinée à capter la rente nucléaire, avec une clé de répartition plus défavorable à Electrabel, précise L’Echo. La taxe s’élève donc à 550 millions d’euros, dont 480 seront payéspar Electrabel et les 70 autres par EDF. La maison mère GDF Suez ne cache pas non plus son mécontentement.

« En France, nous avons pu arriver à un accord positif sur les tarifs. La Belgique, elle ne fait qu’ajouter des difficultés. Nous allons analyser le texte, et nous défendrons nos droits », a réagi Guy Dellicour, directeur de la communication.

Belga

Partner Content