L'économie mondiale se trouve à un tournant. Dans un ordre économique mondial en mutation, plus rien ne semble établi. Credendo évalue et analyse sur une base régulière les risques politiques à moyen et long termes pour les destinations d'exportation.

Pascaline della Faille, Country and Sector Risk Coordinator chez Credendo : " Durant les années 2000, la forte augmentation du prix des matières premières, la croissance du commerce mondial, les conditions macroéconomiques favorables et une forte diminution des dettes publiques ont entraîné une amélioration sensible du risque pays. Un nombre croissant de marchés lointains devenaient intéressants pour l'exportation. "

2007 : La poussée des pays du BRICS

À partir de 2007, les pays du BRICS ont entamé une belle progression. Le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud affichaient des performances relativement fortes et stables. Raphaël Cecchi, Country and Sector Risk Analyst : " Lors de l'éclatement de la crise en 2008, la plupart des économies émergentes ont bien absorbé le choc grâce à des fondamentaux macroéconomiques solides. Leur faible dette publique leur a permis de mener des politiques expansionnistes afin de soutenir la croissance. Des réserves en devises élevées et des dettes extérieures relativement faibles ont également joué en leur faveur. De plus, le choc a été de courte durée. Le commerce mondial s'est effondré mais est reparti à la hausse dès la mi-2009. "

2018 : Une nette augmentation des risques

On remarque que les États-Unis jouent un rôle crucial dans la situation actuelle. " Avec la hausse des taux d'intérêt et un dollar plus fort, les investisseurs bénéficient aujourd'hui d'un meilleur rendement aux États-Unis ", souligne Pascaline della Faille de Credendo. " Cela présente un risque pour les pays émergents qui dépendent fortement d'investissements en portefeuille. La livre turque et le peso argentin se sont fortement dépréciés, minant la confiance des investisseurs et entraînant dans leur sillage les monnaies de pays comme l'Afrique du Sud, le Brésil ou l'Inde. "

Lire également : Vyncke : " Le déploiement géographique est la meilleure stratégie "

D'autres questions géopolitiques entrent également en jeu : " Au niveau européen, il y a le Brexit bien sûr, mais aussi les relations tendues entre l'OTAN et la Russie. Les tensions s'accroissent au Moyen-Orient, sans oublier la politique protectionniste du président Trump et sa guerre commerciale à l'encontre de la Chine... Tout cela devrait peser sur la croissance de l'économie et du commerce mondial, et accentuer les tensions internationales ", fait remarquer Raphaël Cecchi.

Nouvelles destinations d'exportation ?

Comme le montre la carte des risques pays, les niveaux de risque sont relativement faibles dans de nombreux pays, tels que la Chine, l'Inde, le Maroc, le Botswana et le Chili. Il y a aussi des pays où le risque diminue. Les experts de Credendo pointent notamment la Jamaïque, la Biélorussie et l'Ouzbékistan.

Lire également : Unibra : " Un scénario de croissance pour l'Afrique "

L'ordre mondial en mutation est un des thèmes du Credendo Trade Forum, le rendez-vous annuel des exportateurs. Le Forum se tiendra le 15 novembre à Bruxelles. Pour de plus amples informations : www.credendoforum2018.be.