Le manager, homme à tout faire ?

" Dans nos entreprises, on a longtemps estimé que par définition, les managers dirigeaient, y compris l'aspect humain ", lance Marleen Boen. " La réalité est plus complexe : nos dirigeants sont souvent des experts avec beaucoup d'expérience et en constante évolution. Cela ne signifie pas qu'ils gèrent facilement les sentiments, les frustrations, la compétitivité, le statut et les impasses des gens. Trop souvent, les dirigeants s'y embourbent directement, dépensent leur énergie dans des pièges classiques et accusent une longueur de retard. Un manager n'est pas nécessairement là pour être attentif aux soucis de chacun ", dit-elle.

Marleen Boen

Personnalité et dynamisme au travail

Pourtant, vous pouvez faire quelque chose pour optimiser le travail de vos dirigeants. " Investir dans vos dirigeants est une bonne idée. Un meilleur dialogue avec leurs employés fait la différence. Les dirigeants ne doivent pas non plus porter toutes les frustrations : veillez au bon développement des groupes d'employés et conscientisez-les. Nous sommes bien plus que notre travail. S'il y a une place pour votre personnalité, vous vous sentirez davantage lié à votre travail, qui prendra plus de sens, favorisant la productivité ", déclare Marleen Boen.

S'il y a une place pour votre personnalité, vous vous sentirez davantage lié à votre travail, qui prendra plus de sens, favorisant la productivité

" Les managers ne doivent pas être ami/coach de leurs employés : ce n'est pas leur rôle. Ils ont tout à gagner à ce que les employés pensent de façon plus large et règlent eux-mêmes leurs problèmes. Les managers peuvent porter une casquette de coach et passer d'un rôle directif à une attitude plus attentionnée en demandant par exemple : " Qu'en penses-tu ? " ". Le manager n'est pas coach, mais utilise ses " compétences de coach ", sa méthode de questionnement.

Apprendre auprès des meilleurs comment coacher et écouter

Le coaching peut s'apprendre et s'approfondir dans une formation de qualité. Vu la forte croissance de l'offre de formations, les entreprises doivent séparer le bon grain de l'ivraie. Mme Boen souligne : " Le coaching est un art. Les courtes formations de coaching prolifèrent, me laissant perplexe. Le coaching, c'est pouvoir, faire et être. C'est un processus de découverte de soi, de compétence, de renaissance, et donc une exploration intense qui exige attention, temps, investissement financier. La qualité a un nom : ROOT©, GROW© et BLOOM©. Nos formations professionnelles, auditées par la Fédération internationale du Coaching, destinent aux managers afin d'améliorer leur vision d'eux-mêmes et d'élargir leur perception. Nous garantissons de vrais effets et résultats sur le terrain. Les formations nourrissent " l'agilité et l'intelligence connective " des managers. "

L'équipe de Training & Coaching Square

Alors, préférez-vous une solution rapide ou l'effet à long terme d'un coach pour élargir le champ de vision ? Changerez-vous également vous-même dans ce monde VUCA passionnant ? Il est temps de faire votre choix, d'expérimenter, d'explorer, et de ne plus vous noyer dans vos vieilles habitudes.

Relevez le défi et optez pour la qualité : www.trainingcoachingsquare.be/fr

Voulez-vous lire plus de ce sujet? Lisez ici les autres articles du dossier.

Le manager, homme à tout faire ?" Dans nos entreprises, on a longtemps estimé que par définition, les managers dirigeaient, y compris l'aspect humain ", lance Marleen Boen. " La réalité est plus complexe : nos dirigeants sont souvent des experts avec beaucoup d'expérience et en constante évolution. Cela ne signifie pas qu'ils gèrent facilement les sentiments, les frustrations, la compétitivité, le statut et les impasses des gens. Trop souvent, les dirigeants s'y embourbent directement, dépensent leur énergie dans des pièges classiques et accusent une longueur de retard. Un manager n'est pas nécessairement là pour être attentif aux soucis de chacun ", dit-elle.Personnalité et dynamisme au travailPourtant, vous pouvez faire quelque chose pour optimiser le travail de vos dirigeants. " Investir dans vos dirigeants est une bonne idée. Un meilleur dialogue avec leurs employés fait la différence. Les dirigeants ne doivent pas non plus porter toutes les frustrations : veillez au bon développement des groupes d'employés et conscientisez-les. Nous sommes bien plus que notre travail. S'il y a une place pour votre personnalité, vous vous sentirez davantage lié à votre travail, qui prendra plus de sens, favorisant la productivité ", déclare Marleen Boen." Les managers ne doivent pas être ami/coach de leurs employés : ce n'est pas leur rôle. Ils ont tout à gagner à ce que les employés pensent de façon plus large et règlent eux-mêmes leurs problèmes. Les managers peuvent porter une casquette de coach et passer d'un rôle directif à une attitude plus attentionnée en demandant par exemple : " Qu'en penses-tu ? " ". Le manager n'est pas coach, mais utilise ses " compétences de coach ", sa méthode de questionnement.Apprendre auprès des meilleurs comment coacher et écouterLe coaching peut s'apprendre et s'approfondir dans une formation de qualité. Vu la forte croissance de l'offre de formations, les entreprises doivent séparer le bon grain de l'ivraie. Mme Boen souligne : " Le coaching est un art. Les courtes formations de coaching prolifèrent, me laissant perplexe. Le coaching, c'est pouvoir, faire et être. C'est un processus de découverte de soi, de compétence, de renaissance, et donc une exploration intense qui exige attention, temps, investissement financier. La qualité a un nom : ROOT©, GROW© et BLOOM©. Nos formations professionnelles, auditées par la Fédération internationale du Coaching, destinent aux managers afin d'améliorer leur vision d'eux-mêmes et d'élargir leur perception. Nous garantissons de vrais effets et résultats sur le terrain. Les formations nourrissent " l'agilité et l'intelligence connective " des managers. "Voulez-vous lire plus de ce sujet? Lisez ici les autres articles du dossier.