Le porte-parole de la Fédération belge des entreprises électriques et gazières, Stéphane Bocqué, explique notamment cet arriéré par la charge de travail élevée chez les fournisseurs en raison des prix énergétiques élevés: nombreuses questions des consommateurs, faillites nécessitant une assistance aux clients, introduction de nouvelles règles comme la réduction de TVA entre autres.

Un nouveau système informatique - une plate-forme d'échange de données - a par ailleurs été mis en place récemment et ce changement nécessite quelques ajustements.

VTM Nieuws évoque environ 10.000 clients de plusieurs fournisseurs d'énergie en attente de leur facture de régularisation mais la Febeg n'est pas en mesure de confirmer ce chiffre.

Le porte-parole de la Fédération belge des entreprises électriques et gazières, Stéphane Bocqué, explique notamment cet arriéré par la charge de travail élevée chez les fournisseurs en raison des prix énergétiques élevés: nombreuses questions des consommateurs, faillites nécessitant une assistance aux clients, introduction de nouvelles règles comme la réduction de TVA entre autres. Un nouveau système informatique - une plate-forme d'échange de données - a par ailleurs été mis en place récemment et ce changement nécessite quelques ajustements.VTM Nieuws évoque environ 10.000 clients de plusieurs fournisseurs d'énergie en attente de leur facture de régularisation mais la Febeg n'est pas en mesure de confirmer ce chiffre.