"Les magasins n'ont jamais été des foyers de contamination et doivent se réorganiser pour la troisième fois. C'est incompréhensible", fustige-t-elle.

"La Belgique est le seul pays où faire ses courses seul(e) est obligatoire. Nous avons les mesures d'hygiène et de sécurité les plus strictes: nous limitons le nombre de clients dans le magasin, tout le monde porte un masque, des produits désinfectants sont à disposition. Cela fait des mois que ces mesures sont appliquées à la lettre et il n'y a aucun problème, même en période d'affluence comme les fêtes de fin d'années ou les soldes", souligne Dominique Michel, CEO de Comeos.

Pour la fédération, il est nécessaire d'accélérer la campagne de vaccination. "Plus d'un demi-million de vaccins sont au frigo. Comment le gouvernement peut-il trouver normal qu'on vaccine moins le dimanche ? C'est pourtant la réalité en Belgique. Le pays est en flammes, mais on n'éteint pas de feu le dimanche. De plus, il n'y a encore aucune clarification quant aux autotests, et le traçage des contacts n'est toujours pas au point après un an. C'est la responsabilité du gouvernement", pointe Dominique Michel.

Comeos estime aussi que le shopping sur rendez-vous n'est pas rentable pour beaucoup de commerces.

"Les magasins n'ont jamais été des foyers de contamination et doivent se réorganiser pour la troisième fois. C'est incompréhensible", fustige-t-elle. "La Belgique est le seul pays où faire ses courses seul(e) est obligatoire. Nous avons les mesures d'hygiène et de sécurité les plus strictes: nous limitons le nombre de clients dans le magasin, tout le monde porte un masque, des produits désinfectants sont à disposition. Cela fait des mois que ces mesures sont appliquées à la lettre et il n'y a aucun problème, même en période d'affluence comme les fêtes de fin d'années ou les soldes", souligne Dominique Michel, CEO de Comeos.Pour la fédération, il est nécessaire d'accélérer la campagne de vaccination. "Plus d'un demi-million de vaccins sont au frigo. Comment le gouvernement peut-il trouver normal qu'on vaccine moins le dimanche ? C'est pourtant la réalité en Belgique. Le pays est en flammes, mais on n'éteint pas de feu le dimanche. De plus, il n'y a encore aucune clarification quant aux autotests, et le traçage des contacts n'est toujours pas au point après un an. C'est la responsabilité du gouvernement", pointe Dominique Michel. Comeos estime aussi que le shopping sur rendez-vous n'est pas rentable pour beaucoup de commerces.