Lier l'octroi d'un bonus à la réduction des impressions papier dans un service. Pour Olivier de Wasseige, CEO de l'Union wallonne des entreprises (UWE), le trajet vers les objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies peut commencer par "des choses simples et quantifiables" comme celle-là.
...

Lier l'octroi d'un bonus à la réduction des impressions papier dans un service. Pour Olivier de Wasseige, CEO de l'Union wallonne des entreprises (UWE), le trajet vers les objectifs de développement durable adoptés par les Nations unies peut commencer par "des choses simples et quantifiables" comme celle-là. prochain. "Quels que soient la taille et le secteur de votre entreprise, quelle que soit votre fonction, vous pouvez agir, assure-t-il. Ne regardez pas la mise en place d'une politique durable comme un coût mais comme une opportunité. Les clients exigent de plus en plus de certifications. En outre, cela devient un critère de plus en plus important pour le recrutement de jeunes talents." L'UWE a toutefois pleinement conscience que les dirigeants de PME, "le nez dans le guidon", sont souvent un peu désemparés face à l'ampleur de ces 17 objectifs. Aussi a-t-elle développé, en partenariat avec le Service public de Wallonie, un site internet spécifique afin de guider les entreprises: www.sdgs-entreprise.be. On y retrouve un catalogue d'actions possibles, avec des déclinaisons par fonction. "Qu'ils travaillent dans le marketing, la logistique, la R&D, les ressources humaines, la production ou autre, tous les acteurs de l'entreprise ont un rôle à jouer, explique Natacha Zuinen, coordinatrice du projet au SPW. Nous essayons de les aiguiller vers les outils les plus pertinents." Le site recense par ailleurs une trentaine de témoignages de petites et grandes entreprises impliquées dans le développement durable. "Ce partenariat et ce site internet sont vraiment une étape socle pour générer un changement d'optique dans les entreprises, conclut le président de l'UWE Jacques Crahay. Aujourd'hui, le greenwashing n'est plus une option, il faut rendre tangible cette mutation et je suis assez fier qu'une telle initiative vienne clore mes trois années de présidence." Jacques Crahay cédera le relais à Pierre Mottet (IBA) en septembre