La forte augmentation de l'inflation est due, comme ces derniers mois, à la forte hausse des prix de l'énergie. L'inflation de l'énergie s'élève actuellement à 46,4% et contribue à hauteur de 3,92 points de pourcentage à l'inflation totale.

L'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de l'évolution des prix des produits énergétiques et des produits alimentaires non transformés, s'établissait à 2,14% en novembre, contre 1,95% en octobre.

En novembre, les principales hausses de prix ont concerné le gaz naturel, l'électricité, les carburants, les boissons alcoolisées, le gasoil de chauffage, les voyages à l'étranger et city-trips ainsi que les boissons non alcoolisées. Les fruits, les articles d'hygiène corporelle, les billets d'avion, les produits laitiers et les produits d'entretien ont, par contre, exercé un effet baissier sur l'indice.

L'indice des prix à la consommation a progressé de 1,25%.

Le patronat demande des mesures pour faire face à l'inflation

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) demande aux partenaires sociaux et au gouvernement de réfléchir d'urgence aux mesures possibles pour faire face à la hausse de l'inflation, indique-t-elle dans un communiqué lundi.

Ce chiffre (5,64% en novembre) est "inquiétant", selon la FEB. Les entreprises belges devront augmenter les salaires de 4,5 à 5% en quelques mois. L'organisation demande "aux partenaires sociaux et au gouvernement de réfléchir d'urgence aux mesures possibles pour briser cette spirale infernale salaires prix et d'examiner quels mécanismes de correction intermédiaires peuvent être utilisés, comme le prévoit la loi de 1996".

La forte augmentation de l'inflation est due, comme ces derniers mois, à la forte hausse des prix de l'énergie. L'inflation de l'énergie s'élève actuellement à 46,4% et contribue à hauteur de 3,92 points de pourcentage à l'inflation totale.L'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de l'évolution des prix des produits énergétiques et des produits alimentaires non transformés, s'établissait à 2,14% en novembre, contre 1,95% en octobre. En novembre, les principales hausses de prix ont concerné le gaz naturel, l'électricité, les carburants, les boissons alcoolisées, le gasoil de chauffage, les voyages à l'étranger et city-trips ainsi que les boissons non alcoolisées. Les fruits, les articles d'hygiène corporelle, les billets d'avion, les produits laitiers et les produits d'entretien ont, par contre, exercé un effet baissier sur l'indice. L'indice des prix à la consommation a progressé de 1,25%.Le patronat demande des mesures pour faire face à l'inflationLa Fédération des entreprises de Belgique (FEB) demande aux partenaires sociaux et au gouvernement de réfléchir d'urgence aux mesures possibles pour faire face à la hausse de l'inflation, indique-t-elle dans un communiqué lundi.Ce chiffre (5,64% en novembre) est "inquiétant", selon la FEB. Les entreprises belges devront augmenter les salaires de 4,5 à 5% en quelques mois. L'organisation demande "aux partenaires sociaux et au gouvernement de réfléchir d'urgence aux mesures possibles pour briser cette spirale infernale salaires prix et d'examiner quels mécanismes de correction intermédiaires peuvent être utilisés, comme le prévoit la loi de 1996".