Dans quelques jours, la grande consultation citoyenne activée sur www.mawallonie.be prendra fin. Le premier volet du plan Get Up Wallonia se clôturera en effet ce 21 décembre pour laisser la place au deuxième stade de l'opération: l'examen des propositions déposées par la population - déjà plus de 11.000 à ce jour - qui aideront les autorités politiques à construire la Wallonie de l'après-Covid.
...

Dans quelques jours, la grande consultation citoyenne activée sur www.mawallonie.be prendra fin. Le premier volet du plan Get Up Wallonia se clôturera en effet ce 21 décembre pour laisser la place au deuxième stade de l'opération: l'examen des propositions déposées par la population - déjà plus de 11.000 à ce jour - qui aideront les autorités politiques à construire la Wallonie de l'après-Covid. Afin de mobiliser toutes les forces vives du sud du pays et donc ses plus jeunes représentants, le gouvernement wallon a joué cette fois la carte des influenceurs, vedettes incontournables des réseaux sociaux. "Les jeunes sont déconnectés du monde politique et ils ne lisent pas non plus la presse traditionnelle, constate Nicolas Dieudonné, éditeur des médias sociaux de la présidence du gouvernement wallon. Ils ne connaissent donc pas les initiatives mises en place par les autorités et pour qu'ils en prennent conscience, il faut donc passer par des personnalités influentes qui ont un ton de parole qui les interpelle et des codes de communication qui échappent parfois au monde politique." Actif dans les métiers du digital durant cinq ans chez RTL Belgium, Nicolas Dieudonné a rejoint l'équipe de communication d'Elio Di Rupo au début de cette année pour aider le ministre-président wallon à mieux se fondre dans les standards de TikTok et autres Instagram. C'est donc tout naturellement qu'il a suggéré l'idée de se tourner vers quelques influenceurs de référence pour capter l'attention des plus jeunes et, surtout, les inciter à participer à la grande consultation citoyenne de Get Up Wallonia. Avec la complicité de l'agence bruxelloise Efluenz spécialisée en influence marketing, l'équipe de com' du ministre-président wallon a sélectionné une dizaine de personnalités, allant de micro-influenceurs comme Fancy Poppy ou Aline Gobert (moins de 30.000 abonnés sur Instagram) à de plus grosses cartouches comme Malicia & Salva (1,7 million d'abonnés sur TikTok). Logiquement rémunérés pour ce travail de lobbying mené auprès de leurs fans, les influenceurs wallons ont non seulement incité leur communauté à exprimer leurs idées sur www.mawallonie.be, mais ils ont également relayé en personne plusieurs propositions auprès d'Elio Di Rupo. Le ministre-président wallon avait en effet invité ces ambassadeurs digitaux à l'Elysette vendredi dernier pour tirer un premier bilan de l'opération et souligner l'importance des influenceurs dans le projet Get Up Wallonia. "A chaque fois qu'ils ont évoqué ce sujet sur les réseaux sociaux, on a remarqué des pics de participation des plus jeunes dans cette consultation citoyenne, note Nicolas Dieudonné. Les thèmes qui leur tiennent le plus à coeur et qui ont été relayés auprès du ministre- président sont l'écologie, les circuits courts, l'économie circulaire ou encore l'entrepreneuriat chez les jeunes. On a remarqué aussi à quel point les institutions politiques sont complexes à leurs yeux et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de lancer une chaîne YouTube à leur attention, qui sera très pédagogique, dans le courant de l'année 2021."