Vous pouvez concevoir tous les plans de relance du monde, si nous n'avez pas d'entrepreneurs pour prendre des risques et créer de l'activité, vous ne relancerez pas grand-chose. C'est pourquoi les structures d'accompagnement à l'autocréation d'emploi ont placé leur premier prix de l'entrepreneuriat dans...

Vous pouvez concevoir tous les plans de relance du monde, si nous n'avez pas d'entrepreneurs pour prendre des risques et créer de l'activité, vous ne relancerez pas grand-chose. C'est pourquoi les structures d'accompagnement à l'autocréation d'emploi ont placé leur premier prix de l'entrepreneuriat dans le cadre du plan Get Up Wallonia. Ce prix revient au Montois Mehdi Semoulin, qui a créé Magicowl, une société de production de vidéos artistiques ou promotionnelles. Cet infographiste de 34 ans avait toujours rêvé de monter sa propre boîte. "Les structures traditionnelles ne m'encourageaient pas, se souvient-il. Mais j'y ai toujours cru. L'aide d'une structure comme Avomarc m'a permis d'avancer plus vite. Quand on se bat, on devient inarrêtable." Il ne voulait pas faire les choses à moitié. Quand il a exposé son projet à Avomarc, une coopérative d'aide à la création d'entreprise, il plaçait déjà MediaMarkt en tête de ses clients potentiels. "Cela faisait sourire mon accompagnatrice mais effectivement, MediaMarkt fut mon premier client", raconte-t-il. Après, il y a eu Sony, Ben & Jerry's et Cora, ainsi que des clips pour Alice on the Roof et Lubiana. Avec cette dernière, il a glané une trentaine de récompenses internationales, y compris aux Etas-Unis. "Vivre de ce qu'on aime, ça n'a pas de prix, précise l'entrepreneur wallon de l'année, qui gère Magicowl avec sa compagne. En recevant ce prix, je pense à tous les indépendants qui souffrent actuellement car leur activité s'est arrêtée brutalement."