Ce plan, qui a été approuvé cette nuit au Sénat américain après un bras de fer entre les républicains et les démocrates les plus durs, qui bataillaient sur les allocations de chômage, doit encore être approuvé par la chambre des représentants.

Mais si cela passe (et il y a de bonne chance que ce soit le cas), voilà les détails de ce qui sera le plus vaste plan de sauvetage jamais mis sur pied. Un plan qui comporte trois volets.

Un chèque de 1.200 dollars

Le premier consiste à donner de l'argent aux ménages pour faire repartir la consommation et les aider à compenser une perte de revenu. Concrètement, les Américains qui gagnent jusqu'à 75.000 dollars par an recevront 1.200 dollars, plus 500 dollars supplémentaires par enfant. Le montant reçu sera réduit progressivement pour les revenus dépassant 75.000 dollars, pour s'arrêter à ceux qui dépassent 99.000 dollars.

Le deuxième volet consiste à doper les allocations de chômage. "La législation ajoute 13 semaines d'indemnités à la durée habituelle, qui est de 26 semaines dans la plupart des États, et ajoute 600 dollars par semaine en plus des indemnités habituelles, pendant quatre mois", explique le New York Times, qui ajoute que cette mesure s'étend également pour la première fois aux travailleurs indépendants et aux travailleurs du spectacle.

Le dernier volet concerne le soutien aux entreprise, comme, nous l'avons fait dans nos pays : les mesures fédérales devraient fournir 350 milliards de dollars de prêts garantis par l'Etat américain aux petites entreprises. A cela s'ajoute un programme de prêts de 500 milliards de dollars pour les plus grandes entreprises qui seraient en difficulté.

Et puis, "last but not least", les autorités américaines ont également décidé d'aider les hôpitaux à hauteur de 100 milliards de dollars.

Ce plan, qui a été approuvé cette nuit au Sénat américain après un bras de fer entre les républicains et les démocrates les plus durs, qui bataillaient sur les allocations de chômage, doit encore être approuvé par la chambre des représentants.Mais si cela passe (et il y a de bonne chance que ce soit le cas), voilà les détails de ce qui sera le plus vaste plan de sauvetage jamais mis sur pied. Un plan qui comporte trois volets.Un chèque de 1.200 dollarsLe premier consiste à donner de l'argent aux ménages pour faire repartir la consommation et les aider à compenser une perte de revenu. Concrètement, les Américains qui gagnent jusqu'à 75.000 dollars par an recevront 1.200 dollars, plus 500 dollars supplémentaires par enfant. Le montant reçu sera réduit progressivement pour les revenus dépassant 75.000 dollars, pour s'arrêter à ceux qui dépassent 99.000 dollars.Le deuxième volet consiste à doper les allocations de chômage. "La législation ajoute 13 semaines d'indemnités à la durée habituelle, qui est de 26 semaines dans la plupart des États, et ajoute 600 dollars par semaine en plus des indemnités habituelles, pendant quatre mois", explique le New York Times, qui ajoute que cette mesure s'étend également pour la première fois aux travailleurs indépendants et aux travailleurs du spectacle.Le dernier volet concerne le soutien aux entreprise, comme, nous l'avons fait dans nos pays : les mesures fédérales devraient fournir 350 milliards de dollars de prêts garantis par l'Etat américain aux petites entreprises. A cela s'ajoute un programme de prêts de 500 milliards de dollars pour les plus grandes entreprises qui seraient en difficulté. Et puis, "last but not least", les autorités américaines ont également décidé d'aider les hôpitaux à hauteur de 100 milliards de dollars.