"C'est très calme actuellement dans les magasins de vêtements et les bulles sont toujours respectées lorsque les clients font leur shopping, contrairement à ce que l'on peut voir dans l'horeca", pointe Isolde Delanghe, directrice de Mode Unie, la filiale d'Unizo pour les indépendants actifs dans le commerce de mode.

La levée du port du masque aurait en outre permis un véritable redémarrage de l'activité. "Lorsque le masque avait été abandonné en octobre, le secteur avait immédiatement constaté une augmentation dans les ventes. Cela prouve que les clients ont plus envie de se trouver des nouveaux vêtements quand ils peuvent le faire sans masque. Maintenir une obligation à cet égard pour les clients est une occasion manquée pour les commerçants de donner un départ solide à la nouvelle saison des ventes après quatre saisons entachées du coronavirus."

Le SNI a de son côté salué la possibilité de faire du shopping sans limite de nombre de personnes.

"C'est très calme actuellement dans les magasins de vêtements et les bulles sont toujours respectées lorsque les clients font leur shopping, contrairement à ce que l'on peut voir dans l'horeca", pointe Isolde Delanghe, directrice de Mode Unie, la filiale d'Unizo pour les indépendants actifs dans le commerce de mode. La levée du port du masque aurait en outre permis un véritable redémarrage de l'activité. "Lorsque le masque avait été abandonné en octobre, le secteur avait immédiatement constaté une augmentation dans les ventes. Cela prouve que les clients ont plus envie de se trouver des nouveaux vêtements quand ils peuvent le faire sans masque. Maintenir une obligation à cet égard pour les clients est une occasion manquée pour les commerçants de donner un départ solide à la nouvelle saison des ventes après quatre saisons entachées du coronavirus." Le SNI a de son côté salué la possibilité de faire du shopping sans limite de nombre de personnes.