Comme chaque année, le Forem a sorti une nouvelle liste des métiers en pénurie et autres fonctions critiques en Wallonie. En 2022, 15 fonctions se sont rajoutées de façon nette (certains disparaissent, d'autres arrivent) à la liste de 2021. Ce sont donc désormais...

Comme chaque année, le Forem a sorti une nouvelle liste des métiers en pénurie et autres fonctions critiques en Wallonie. En 2022, 15 fonctions se sont rajoutées de façon nette (certains disparaissent, d'autres arrivent) à la liste de 2021. Ce sont donc désormais 141 métiers pour lesquels le manque de main-d'oeuvre au sud du pays est critique ou en passe de l'être. Exit assistant commercial et conseiller en prévention, bienvenue à analyste de crédit et nettoyeur industriel. Un bon tiers des 31 nouveaux métiers ajoutés cette année appartiennent au secteur horeca dont on sait que la sortie de pandémie est extrêmement compliquée en termes de personnel (serveurs, chefs, réceptionnistes, etc.), au point de menacer la survie de certains établissements ou de gâcher leur saison d'été. La construction demeure le secteur le plus représenté de la liste avec 41 métiers, dont quatre nouveaux cette année: conseiller en énergie, manoeuvre, peintre industriel et monteur en structures métalliques. Le Forem évoque aussi le manque criant de bouchers, de boulangers, de comptables, de syndics d'immeubles, de vendeurs fleuristes, de chauffeurs poids lourds, etc. Le Forem fait état de 80.000 offres d'emploi non satisfaites et de 194.968 demandeurs d'emploi...