Heidi Pyfferoen, de l'agence Caenen, qualifie de "très diversifiée" l'offre immobilière dans la région de Coxyde-Oostduinkerke. "Du fait de ses spécificités géographiques uniques, la région offre un mix incroyablement varié. Des appartements souvent vieillots du centre d'Oostduinkerke aux immeubles d'appartements flambant neuf idéalement situés à Sint-André et Duinpark, il y en a pour tous les goûts, pour tous les budgets."
...

Heidi Pyfferoen, de l'agence Caenen, qualifie de "très diversifiée" l'offre immobilière dans la région de Coxyde-Oostduinkerke. "Du fait de ses spécificités géographiques uniques, la région offre un mix incroyablement varié. Des appartements souvent vieillots du centre d'Oostduinkerke aux immeubles d'appartements flambant neuf idéalement situés à Sint-André et Duinpark, il y en a pour tous les goûts, pour tous les budgets." "Le bâti neuf, les biens entièrement rénovés et les villas sont toujours aussi populaires, malgré leurs prix plus élevés. Les biens nécessitant des travaux (importants) trouvent nettement moins facilement preneurs. A cause de l'augmentation des prix de l'énergie et des matériaux de construction notamment, mais aussi du resserrement des conditions d'octroi de crédits logements par les banques qui tiennent compte du certificat PEB du bâtiment." "Les biens plus onéreux et plus qualitatifs sont toujours aussi prisés, confirme Vincent Beuten de l'agence ERA Servimo. Les acheteurs acceptent de donner plus pour un bien prêt à emménager. Ils ne veulent pas perdre de temps en travaux de rénovation. Autre constat surprenant: les secondes résidences sont très recherchées depuis le télétravail obligatoire. Les propriétaires prennent la route de la mer dès le mercredi ou le jeudi." Avec quel impact sur les prix immobiliers? Les statistiques notariales font état d'une majoration de prix de 36,2% entre 2017 et 2021 pour un appartement sur la digue. Le prix médian se fixait l'an dernier à 285.963 euros et à 225.000 euros en moyenne pour un appartement sans vue sur mer, ce qui fait de Coxyde-Oostduinkerke la région la plus onéreuse du littoral occidental après Nieuport. "2021 a été marquée par une pénurie sur le marché, constate Vincent Beuten. La demande était nettement supérieure à l'offre, d'où de nouvelles hausses de prix. Le candidat-acheteur qui ne réagissait pas directement voyait le bien convoité vendu le lendemain à un autre amateur, au prix demandé voire supérieur." Les deux agents notent depuis début 2022 une certaine stabilisation des prix immobiliers à Coxyde et Oostduinkerke. "L'offre recommence à s'étoffer", disent-ils. Mais dans de moindres proportions pour ce qui est du bâti neuf, selon Vincent Beuten. "D'une part parce que les permis de construire s'obtiennent difficilement, d'autre part à cause de l'augmentation générale du prix des matériaux de construction." Concernant l'immobilier neuf, le bureau d'études de Crombrugghe & Partners évalue le prix médian au mètre carré à 4.270 euros pour Coxyde-Oostduinkerke (341.600 euros pour un appartement de 80 m2), soit une hausse insignifiante de 0,4% sur une base annuelle. On note même un fléchissement de 2,4% en l'espace de deux ans. Sur ce segment, Coxyde-Oostduinkerke fait toutefois figure de région la plus onéreuse sur la côte belge après bien sûr l'indétrônable Knokke-Heist.