"Le roman-photo a mauvaise presse. Le terme sous-entend tout à la fois niaiserie sentimentale, frivolité ou encore ingénuité. A ce jour, il n'a que rarement retenu l'attention des historiens de l'image, et moins encore celle des musées et des centres d'art. Grave erreur ! Car le roman-photo a pourtant bien des choses à nous dire. "
...