Ruée vers la mer du Nord: quelle destination choisir?
...

"L'effet post-confinement se fait toujours sentir, assure Vincent Beuten, gérant d'ERA Servimo (agences à Oostduinkerke, Coxyde, Saint-Idesbald, Nieuport et La Panne). La demande est considérable sur quasi tous les sous-marchés et dans toutes les catégories de prix. Dans la catégorie supérieure, le quartier résidentiel Witte Burg est toujours aussi prisé. A Saint-André et Groenendijk, les appartements affichés à plus d'un million d'euros se négocient sans problème". Même son de cloche chez Rietveld Projects, promoteur immobilier local spécialisé dans les résidences de luxe. "La vente sur plan, pratiquée depuis quelques années, s'opère encore plus facilement depuis la crise sanitaire, confie le cogérant Thomas Moerman. La plupart des projets en phase de construction sont déjà vendus. Fin 2020, nous avons lancé la vente de la résidence Marianne Brandt, Koninginnelaan à Saint- Idesbald. Là aussi, 77% sont déjà vendus alors que nous n'en sommes qu'au gros oeuvre niveau cave." Thomas Moerman observe une certaine "nervosité" chez les candidats acheteurs. "Ils nous demandent de les informer en priorité de tout nouveau projet, dit-il. Leur volonté de passer à l'acte est manifeste." Vincent Beuten parle lui de "situation tendue". "Les candidats enchérissent et surenchérissent, ce qui donne lieu à des discussions houleuses, voire des procès. Le problème, c'est que la demande continue à croître tandis que l'offre se tarit depuis un moment déjà. Du fait de la crise sanitaire, bon nombre de propriétaires ont mis leur projet de vente sur pause. Sur un petit sous-marché comme celui de Saint-Idesbald, notre portefeuille était pour ainsi dire complètement vendu à un moment donné." Selon Vincent Beuten, les prix des appartements s'envolent à Coxyde et Oostduinkerke. "Les prix demandés ne sont pas tellement plus élevés qu'avant mais sont actuellement rarement revus à la baisse", observe-t-il. Sur le marché des appartements, les chiffres des notaires font état d'une valorisation de 4,9% d'avril 2020 à mars 2021. Les notaires notent toutefois un léger recul de 2,7% au premier trimestre de cette année. Le prix médian des appartements à Coxyde-Oostduinkerke s'établit désormais à 236.000 euros. Vincent Beuten pointe toutefois des différences notoires entre les différents sous-marchés. "A Coxyde, le prix au mètre carré pour un appartement récent bien situé fluctue entre 3.000 et 3.500 euros. A Saint- Idesbald, il avoisine les 4.000 euros. A Oostduinkerke, les prix peuvent grimper jusqu'à 5.000, voire 6.000 euros." Pour les appartements neufs, le bureau d'études de Crombrugghe & Partners estimele prix médian à 4.255 euros/m2 pour Coxyde-Oostduinkerke, soit un recul de 2,7% sur base annuelle. Les statistiques des notaires témoignent d'une surprenante baisse des prix sur le marché des maisons. Leur prix médian est estimé à 260.000 euros, soit 18,8% de moins que l'an dernier et 10,3% de moins qu'en 2011. "Tout se vend bien depuis un an, y compris les bungalows dans les parcs de vacances et les petites maisons mitoyennes, explique Vincent Beuten. Les vieilles maisons de pêcheurs se négocient parfois entre 160.000 et 180.000 euros. De telles transactions font évidemment baisser le niveau de prix général."